BFM Business

Au marché du film de Cannes, les affaires restent les affaires

Le marché du film assure ne pas avoir été impacté par la crainte des attentats

Le marché du film assure ne pas avoir été impacté par la crainte des attentats - BFM Business

"Le marché du film, où les droits de distribution des films s'achètent et se vendent, assure avoir battu ses records de fréquentation. "

La psychose des attentats a-t-elle eu une influence sur le marché du film de Cannes, qui se tient en parallèle du festival? Assurément, selon le journal professionnel Hollywood reporter, qui assure que moins de professionnels se sont déplacés cette année sur la Croisette pour acheter et vendre des droits de distribution de films. La preuve? Des témoignages qui assurent qu'il était plus facile cette fois de trouver une table dans les restaurants les plus courus de la station balnéaire...

Les businessmen ne restent pas jusqu'au bout

Mais Jérôme Paillard, le directeur délégué du marché du film, dément: "la crainte d'attentats n'a pas eu du tout impact, ni d'ailleurs ce qui se passe à Canal Plus. Les participants au marché n'ont jamais été aussi nombreux; 11.902, soit 3% de plus que l'an dernier".

Ces participants provenaient de 118 pays différents. Au total, 1.426 projections de 1.000 films différents ont été organisées, soit presqu'autant qu'en 2015 (1.447). Cela malgré la fermeture du Star, l'un des cinémas de la ville utilisé par le marché. "Pour palier la fermeture du Star, nous avons étalé les projections du marché jusqu'au mercredi 18 mai, soit une journée de plus", explique Jérôme Paillard. Certes, les businessmen du cinéma ne restent pas jusqu'au bout du festival, qui s'achève ce dimanche 22 mai et dure au total 12 jours. Mais "un acheteur reste en moyenne plus de 9 jours", souligne le directeur délégué du marché.

Horreur et fantastique

L'éventail des films projetés au marché est bien plus large que celui de la sélection officielle: il y a bien sûr des films d'auteurs, mais surtout des films commerciaux, notamment des films de genre: fantastique, horreur... Le marché a même décidé de donner un coup de pouce à la production de films de genre, en s'associant avec Frontières, un marché canadien spécialisé dans le film de genre qui se tient en juillet à Montréal, parallèlement au festival Fantasia. En pratique, des projets de films présentés à Frontières seront ensuite pitchés au marché du film de Cannes durant deux jours. Pour Jérôme Paillard, "les films de genre se développent beaucoup en dehors des circuits spécialisés. Ce ne sont pas des gros budgets, ils marchent bien en vidéo-à-la-demande et en Asie, et la réalité virtuelle leur offre de nouvelles perspectives".

La réalité virtuelle a d'ailleurs été un des thèmes principaux de l'édition 2016 du marché, avec notamment la création d'une salle de projection spécifique, utilisant la technologie du français PickupOculus Story Studio, le studio de production interne de la filiale de Facebook, est venu présenter ses derniers films. HP a présenté Giant, un court métrage qui vous transporte dans une zone de guerre. Le suisse Artanim vous proposera de vous lever de votre siège et de vous déplacer dans tout un univers virtuel. Un autre suisse, Somniacs, a permis de voler dans les airs avec son simulateur Birdly basé sur l'Oculus Rift. 

Enfin et non des moindres, le marché a organisé la seconde édition du Cannes investors club, une réunion ultra-sélect de 12 millionnaires désireux d'investir dans le cinéma.

Jamal Henni, à Cannes