BFM Business

Amazon en guerre avec Disney, après sa bataille contre Hachette

Amazon et Hachette ont fait de leurs négociations commerciales un affrontement public.

Amazon et Hachette ont fait de leurs négociations commerciales un affrontement public. - -

Le géant du commerce en ligne continue de mettre la pression sur ses fournisseurs pour faire baisser leurs prix. Après les négociations commerciales tendues avec Hachette, Amazon ouvre un nouveau front contre Disney.

Amazon ouvre un nouveau front dans sa guerre contre les fournisseurs qu'il juge trop gourmands. C'est au tour de Disney de subir des pressions. Le géant américain de la distribution en ligne a cessé de prendre des précommandes pour des vidéos de Disney avant leur commercialisation effective, rapporte le Wall Street Journal ce lundi 11 août.

Le géant du e-commerce a rôdé cette méthode avec d'autres fournisseurs dont il voulait faire baisser les prix, comme les studios Warner, avec qui un accord a été trouvé, ou l'éditeur Hachette, avec qui le conflit a encore pris de l'ampleur ce week-end.

Le géant de l'édition a en effet dû se défendre, dimanche 10 août, face aux accusations du leader du e-commerce d'entente sur le prix du livre électronique, formulées à son encontre la veille.

"Hachette fixe les prix du livre électronique seul sans entente quelconque avec qui que ce soit", écrit dans une lettre envoyée à des lecteurs Michael Pietsch, le directeur général de Hachette Book Group.

900 écrivains signent une pétition contre Amazon

"Nous fixons nos prix bien en dessous des prix du livre classique, pour prendre en compte les économies faites sur l'impression et la livraison", ajoute le directeur général de Hachette Book Group dans cette lettre.

Hachette et Amazon s'affrontent depuis des mois dans le cadre d'un conflit commercial devenu un combat public auquel prennent part auteurs et consommateurs.

L'éditeur, filiale du groupe Lagardère, reproche au groupe de Jeff Bezos de dissuader les commandes de livres Hachette sur sa plateforme, via des délais de livraison excessifs, des prix élevés, ou encore la suppression des précommandes. Un moyen de faire pression sur la maison d'édition pour qu'elle baisse ses prix et qu'Amazon puisse augmenter ses marges, assure Hachette.

"Amazon veut se faire beaucoup de profits"

La maison d'édition a réussi à associer plusieurs centaines d'auteurs à son combat contre le géant du web. 900 écrivains, dont de grandes plumes, ont ainsi signé une pétition contre Amazon et ses pratiques commerciales qui, selon eux, nuisent à leurs rétributions.

Contre-attaque, hier dimanche: le leader mondial du commerce sur internet, se posant en défenseur de la littérature pour le plus grand nombre, enjoint ses utilisateurs de s'adresser directement à Michael Pietsch pour réclamer un prix unique des livres électroniques. L'un des points d'achoppement de leurs négociations commerciales tendues depuis plusieurs mois.

Tout en se gardant d'attaques frontales, Hachette a tenu, dimanche 11 septembre, à démonter les arguments du distributeur américain. "Le conflit a commencé parce qu'Amazon veut se faire beaucoup de profits et une grosse part de marché au détriment des auteurs, des libraires et de nous-mêmes", dénonce Michael Pietsch, assurant que Hachette est pour une industrie où le talent est "respecté" et un large choix est donné au grand public.

N.G. avec AFP