BFM Business

Accor a un nouveau patron

Sébastien Bazin devrait rester seul patron du groupe hôtelier Accor.

Sébastien Bazin devrait rester seul patron du groupe hôtelier Accor. - -

Sébastien Bazin,l'actuel patron de Colony Capital Europe, actionnaire de poids d'Accor, et membre du trio qui dirige le groupe hôtelier depuis l'éviction de Denis Hennequin, a été désigné PDG par le conseil d'administration.

Accor a désormais un nouveau PDG à temps plein. De quoi rassurer les investisseurs: l'action Accor signe la plus forte hausse du CAC à l'ouverture ce 27 août. Le conseil d'administration du groupe, réuni ce mardi, a voté à l'unanimité la nomination de Sébastien Bazin, actuel vice-président par intérim en tant que membre du triumvirat mis en place à la tête du groupe hôtelier. Par ailleurs,Yann Caillère, jusque-là directeur général, va quitter le groupe.

Pendant quatre mois, depuis l'éviction en avril dernier de Dennis Hennequin, le numéro un européen de l'hôtellerie était resté sans chef. Un trio s'était installé provisoirement aux commandes, dont faisait partie Sébastien Bazin, qui en tant que président de Colony Capital Europe, en avait pris la vice-présidence. Colony détient 10% d'Accor.

Convaincre d'une action dans la durée

Sébastien Bazin en était administrateur depuis 2005. Aux côtés de l'autre principal actionnaire, Eurazeo, il sera chargé de donner un coup d'accélérateur à la stratégie mise en œuvre ces dernières années, et qu'il a lui-même appuyé: recentrage sur le seul métier de l'hôtellerie, cession de mûrs d'hôtel appartenant au groupe... Sur la distribution numérique aussi, des efforts vont être fait pour résister à la concurrence des agences de voyage en ligne.

C'était la stratégie que poursuivait Denis Hennequin, mais à un rythme beaucoup trop lent, semble-t-il, aux yeux des deux principaux actionnaires, alors que le groupe a terminé 2012 dans le rouge. La perte s'élevait à près de 600 millions d'euros, le cours de bourse fait du surplace.

Sébastien Bazin présentera mercredi les résultats semestriels du groupe. Il devra convaincre qu'il peut inscrire son action dans la durée. D'autant que depuis huit ans que Colony est au capital d'Accor c'est le troisième changement de management...

Guillaume Paul