BFM Business

A Roland-Garros, Adidas et Nike ne sont pas les seuls maîtres du jeu

Roger Federer est équipé par Nike (tenue et chaussures) et Wilson (raquette).

Roger Federer est équipé par Nike (tenue et chaussures) et Wilson (raquette). - Pascal Guyot - AFP

Tenues, chaussures, raquettes…Roland-Garros est aussi une formidable exposition pour les équipementiers. Et si Nike et Adidas sont évidemment présents, d’autres tirent aussi leur épingle du jeu.

Un duel Nadal-Federer en finale de Roland-Garros, et c’est Nike qui se frotte les mains. Une demi-finale entre Andy Murray et Novak Djokovic, beaucoup moins. Voilà ce que l’on pourrait retenir de l’étude réalisée par le site spécialisé SportBuzzBusiness, qui dresse un inventaire complet des équipements (tenues, chaussures, raquettes) des 100 meilleurs joueurs de tennis mondiaux. Où l’on s’aperçoit qu’Adidas et Nike, les géants du secteur, ne dominent pas outrageusement le circuit.

Car si l’équipementier allemand habille tout de même 17 joueurs, il est talonné de près par Lotto (15 joueurs) et Lacoste (11 joueurs). Nike n’est que quatrième avec 9 joueurs. L’américain se rattrape cependant en équipant trois membres du top 20, dont deux stars du circuit : Rafael Nadal et Roger Federer. Adidas, de son côté, mise sur les joueurs tricolores avec notamment Jo-Wilfried Tsonga et Gilles Simon.

Raquettes: avantage Wilson, un français sort du lot

Côté chaussures, le top 20 est également trusté par les deux meilleurs ennemis, avec 11 joueurs équipés de l’une des deux marques. Mais si l’on élargit aux 100 meilleurs joueurs mondiaux, c’est Asics qui tire son épingle du jeu. L’équipementier japonais chausse en effet un quart d’entre eux (25 joueurs), devant Adidas (21) et Nike (18).

Enfin, en ce qui concerne les raquettes, trois fabricants se détachent nettement. Avantage à Wilson, qui équipe 30 joueurs du top 100, quand le français Babolat fournit 25 joueurs. Le podium est complété par Head, et ses 22 joueurs sous contrat.

Au gré des éliminations, tous ces équipementiers sauront, le 7 juin prochain, s’ils ont réussi leur quinzaine.

-
- © -
Y.D.