BFM Business

À offrir pour Noël: 11 livres qui rendent plus intelligent

-

- - Pexels

Histoire, économie, anticipation ou psychologie... BFM Business a sélectionné les livres qu'il ne fallait pas rater cette année.

Comment se porte le monde? De quelle façon les technologies sont en train de bouleverser la société? À quoi ressemblera l'humanité dans quelques décennies? L'esprit humain est-il le mieux à même de savoir ce qui est le mieux pour lui? Comment des technologies en apparence anodines (ascenseur, fil barbelé, plats préparés) ont façonné le monde actuel? Si ces questions titillent votre curiosité, vous pourrez l'assouvir dans cette sélection de livres sortis ou réédités en cette année 2017.

Voilà une sélection de livres à mettre au pied du sapin.

"La Part d'Ange en Nous" de Steven Pinker

-
- © Les Arènes

Un des livres majeurs de ce début de siècle. Sorti en 2011 "The Better Angels of Our Nature" vient enfin d'être traduit en français. Son auteur Steven Pinker, un Américain né au Canada, est professeur de psychologie cognitive à Harvard, après avoir enseigné durant 21 ans, au département de sciences cognitives et cerveau du fameux Massachusetts Institute of Technology (MIT). 

Auteur de nombreux ouvrages sur le langage, Pinker s'est attaqué à l'histoire de la violence humaine. Des années d'enquête, de recueil de statistiques, de données et d'histoires en tous genres l'ont conduit à la conclusion suivante: l'humanité n'a jamais été aussi peu violente qu'aujourd'hui. Homicides, guerres et même terrorisme et violences conjugales ou faites aux enfants et aux animaux, tous ces fléaux ont connu un déclin spectaculaire depuis plusieurs siècles. Cette révélation peut choquer tant nos perceptions sont à l'opposé du constat que fait Pinker et pourtant les faits et les chiffres sont têtus. "Et la seconde guerre mondiale avec ses 55 millions de morts?" lui rétorquent ses détracteurs. D'une part elle ne constitue en proportion de la population mondiale "que" le neuvième conflit le plus meurtrier de l'Histoire de l'humanité (la révolte d'An Lushan en Chine au VIIème siècle a proportionnellement été huit fois plus meurtrière) et, d'autre part, explique Pinker "des cas extrêmes n'expliquent pas une tendance" qui, elle, est clairement orientée à la baisse.

Pour quelle raison l'humanité s'est-elle pacifiée? Pinker décrit plusieurs étapes: un processus étatique (les États ont créé le monopole de la violence légitime), un processus de civilisation issu des lumières et favorisé par les moyens de communication ("je connais mieux l'autre donc j'ai plus d'empathie") et enfin un processus de développement économique (le commerce est plus "rentable" que la guerre). Un gros livre (900 pages), passionnant, bourré d'histoires et d'anecdotes et servi par une écriture attrayante qui fait la part belle aux traits d'esprit. Bref, un incontournable.

"Homo Deus" de Yuval Noah Harari

-
- © Albin Michel

Bill Gates, Mark Zuckerberg ou encore Barack Obama en ont fait leur livre de chevet. Qualifié par certains de nouvelle bible de l'humanité, "Homo Deus" du professeur israélien Yuval Noah Harari reprend l'histoire de l'humanité là où il l'avait laissée en 2015 avec "Homo Sapiens". Dans un style d'une grande clarté, Harari décrit une humanité sortant du paradigme religieux (l'autorité vient de Dieu) pour entrer dans celui de l'humanisme (l'autorité vient de l'Homme et de son libre-arbitre) avant d'imaginer ce que sera le suivant, un monde où l'intelligence artificielle et les algorithmes sont venus supplanter les défaillances de l'intelligence humaine. Un monde dans lequel nous sommes déjà entrés sans le savoir selon l'auteur en privilégiant par exemple le GPS sur notre sens de l'orientation ou encore Google sur notre mémoire.

Ces technologies démiurgiques se nourriraient de données pour connaître le monde et nous-mêmes mieux que nous-mêmes. De là naîtra, selon l'auteur, une nouvelle société et une nouvelle religion: le dataïsme. Le monde peut se résumer à sa manière de traiter l'information et plus on partage de données, plus l'algorithme est efficient. Un livre qui fait quelques prédictions (exercice toujours périlleux), plutôt pessimistes mais toujours brillamment étayées. Un voyage passionnant dans le futur.

"50 Choses Qui Ont Fait L'Economie Moderne", de Tim Harford

-
- © Little, Brown

Sorti en 2017 au Royaume-Uni mais pas encore traduit en français (le livre est toutefois facile à lire si on maîtrise un anglais de base), le nouvel essai de l'éditorialiste anglais et grand vulgarisateur de l'économie Tim Harford tente d'expliquer le monde moderne à travers 50 inventions qui peuvent parfois nous paraître anecdotiques mais qui ont eu une influence fondamentale et insoupçonnée sur nos modes de vie. Code barre, ascenseur, fil barbelé, iPhone, plat préparé, fonds indiciels ou encore gramophone. Harford nous explique avec moult anecdotes passionnantes d'où nous viennent ces inventions et surtout comment elles ont contribué à façonner l'économie moderne.

"De Précieux Intermédiaires" de David Evans et Richard Schmalensee

-
- © Odile Jacob

Attention, livre majeur de David Evans et Richard Schmalensee. "Ce livre est passionnant de bout en bout. Il offrira matière à réflexion aux acteurs économiques ainsi qu’à tous ceux et toutes celles qui voudront mieux comprendre l’évolution de notre économie et de notre société". Cet éloge est signé Jean Tirole, prix Nobel d'économie 2014. Boostées par les nouvelles technologies, les plateformes que sont Uber et Airbnb, mais aussi Facebook et Google, sont les nouveaux intermédiaires d’aujourd’hui. Mettant en relation des utilisateurs ou différents groupes d’utilisateurs et leur permettant d’interagir, ces plateformes connaissent un succès phénoménal, à la hauteur des bouleversements et des craintes qu’elles font naître. Les deux auteurs étudient le fonctionnement de ces plateformes et surtout la façon dont elles sont en train de chambouler l'économie mondiale. Un livre qui mêle habilement les exigences de la recherche académique et la pédagogie en multipliant les exemples concrets pour illustrer leur démonstration. L'essai pour comprendre notre époque. 

"Non Ce N'Était Pas Mieux Avant" de Johan Norberg

-
- © Plon

Encore un livre qui bouscule pas mal d'idées reçues. Agacé par les discours alarmistes sur l'état du monde, l'historien suédois Johan Norberg s'est attaqué à ce projet qui lui tenait à coeur: tenter de prendre objectivement la température de la planète à travers dix thématiques. La pauvreté, l'accès à la nourriture, l'hygiène, la liberté, l'égalité ou encore la violence. Et dans chacune de ces dix thématiques, Norberg montre, statistiques et faits à l'appui, que l'humanité a réalisé des progrès considérables ces dernières années et ce quasiment dans l'indifférence générale. Un livre très plaisant à lire, plein d'histoires et d'anecdotes après la lecture duquel vous verrez le monde différemment.

"Le Travail Est l'Avenir de L'Homme" de Nicolas Bouzou

-
- © Editions de L'Observatoire

À chaque période de mutation de l'économie, les craintes sur la fin du travail resurgissent. Nous sommes nombreux à penser que le numérique, la robotique et l'intelligence artificielle menacent nos emplois. 

Ces craintes sont infondées: le chômage dans le monde n'est aujourd'hui aucunement lié à l'utilisation des nouvelles technologies qui, bien au contraire, constituent un fantastique vecteur de progrès et d'emplois! À condition de faire du travail humain une question intellectuelle et politique prioritaire, et de trouver enfin le courage de réformer en profondeur notre marché du travail et notre système de formation, seuls coupables du chômage de masse que connaît la France. 

Après "L'innovation Sauvera Le Monde", Nicolas Bouzou, le fondateur du cabinet Asteres pousse plus loin son analyse sur la transformation du monde en cours sous la montée en puissance des nouvelles technologies. Un livre comme toujours chez son auteur cultivé et très agréable à lire. Une pierre dans le jardin des théoriciens de la stagnation séculaire qui depuis l'économiste Alvin Hansen en 1938 estiment que la croissance économique est, cette fois, bien finie. 

"L'Economie Est Un Jeu d'Enfant" de Tim Harford

-
- © PUF

L'avantage de cet ouvrage, dont la traduction française est sortie au printemps 2016, est qu'il est facile d'accès et surtout qu'il se raccroche à des images de la vie quotidienne pour illustrer des mécanismes économiques parfois complexes. Ainsi Tim Harford, éditorialiste au Financial Times et à la BBC, explique la politique monétaire avec le marché du baby-sitting. Dans le même ordre d'idées, l'auteur tente de comprendre pourquoi deux articles identiques sont vendus à des prix différents dans deux magasins londoniens situés à quelques centaines de mètres.

"Nudge - Émotions, habitudes, comportements : comment inspirer les bonnes décisions" de Richard Thaler et Cass Sunstein

-
- © Vuibert

Ce n'est pas vraiment un livre de l'année (il est sorti en 2008) mais son co-auteur Richard Thaler vient d'obtenir le prix Nobel d'économie. L'idée de "Nudge" (littéralement "coup de pouce") c'est de considérer que l'homme n'est pas toujours rationnel et que contrairement à ce que l'on pense il n'est pas toujours à même de maximiser son profit. Mais comment dans un cadre démocratique orienter les gens pour qu'ils prennent les meilleures décisions pour eux-mêmes et pour la société? C'est le propos de "Nudge" qui fourmille de nombreux exemples amusants et qui tente de se frayer un chemin dans les méandres de la psychologie humaine.

"La Gauche, La Droite Et Le Marché" de David Spector

-
- © Odile Jacob

Impossible de partir en vacances sans le lauréat du grand prix du livre d’économie de l’année BFM business. Un ouvrage original, qui fait avancer le débat économique, qui repose sur une argumentation solide tout en étant lisible par un public de non-initiés.

Pourquoi les mécanismes de marché suscitent-ils en France une méfiance plus grande qu’à l’étranger? Pourquoi, particulièrement, la gauche peine-t-elle à concilier plus qu’ailleurs l’adhésion au marché et l’aspiration égalitaire? David Spector démonte les ressorts historiques de cette méfiance si française et nous aide à mieux comprendre aussi ce que sera la trame idéologique des débats qui agiteront le quinquennat d’Emmanuel Macron. 

"La Grève" de Ayn Rand

-
- © Les Belles Lettres

Attention livre culte. Et pour une fois le mot n’est pas galvaudé, puisque cet ouvrage de plus de 1000 pages est considéré comme le deuxième livre le plus influent aux États-Unis après la Bible. Il était donc plus que temps qu’un éditeur, en l’occurrence les belles lettres publie enfin une traduction digne de ce nom, de cette ode au libéralisme et à l’individualisme assumé.

La trame du livre: un suspens sur fond de déclin économique et d’État omniprésent. Une trame autour de laquelle s’enroulent nombre d’histoires emblématiques de l’Amérique de l’entre-deux guerres, des histoires qui exaltent la dignité de l’homme libre car il ne doit rien à autrui. Un livre qui ne peut susciter l’indifférence, à l’image de la pasionaria libertarienne que fut Ayn Randt.

"La Chute De L’Empire Humain" de Charles-Edouard Bouée et François Roches

-
- © Grasset

Après un premier essai prometteur, "Confucius et les automates", Charles-Edouard Bouée, le patron du cabinet Roland Berger, et le journaliste François Roche récidivent en explorant toujours plus loin les relations qui pourraient se nouer dans les trente prochaines années entre l’intelligence humaine et l’intelligence artificielle. Le procédé est romanesque, puisque c’est un robot qui nous raconte la grande saga de l’intelligence artificielle: mais tous les défis des décennies à venir sont posés, sur la base des travaux d’experts les plus complets et les plus récents. Leur conclusion est encourageante: l’homme ne deviendra l’esclave des machines que s’il cède à la paresse et à l’oisiveté…

Frédéric Bianchi et Emmanuel Lechypre