BFM Business

15% des Français veulent encore partir en vacances à l'étranger cet été

Une plage à Biarritz en France

Une plage à Biarritz en France - LUDOVIC MARIN / AFP

Alors que le gouvernement a prévenu que les vacances hors des frontières seraient très hypothétiques, un sondage montre que certains Français veulent encore y croire.

Pourrons-nous partir en vacances cet été? La question agite les Français en ce début de déconfinement. Le gouvernement reste pour le moment très prudent, attendant de voir si les conditions sanitaires s'améliorent.

De quoi remettre en cause les plans des Français. Ainsi, selon un sondage* pour HomeExchange (un acteur de l’échange de maisons) et Happydemics, société d’études marketing, seulement 49% des Français ont l’intention de partir en vacances cet été. C’est 20 points de moins que l’année passée si on se réfère à une autre étude de Tripadvisor.

En l'absence de consignes claires, l'incertitude demeure, 21% des sondés ne savent pas comment envisager les vacances estivales et par conséquent ne font pas de projets. Pour 13% l’avis est tranché et ils ont décidé de ne pas partir en vacances. 

Hôtels et clubs délaissés?

Les vacances à l'intérieur des frontières devraient en tout cas être la tendance de cet été, c'est d'ailleurs la volonté du gouvernement. 76% des Français déclarent qu'ils voyageront dans leur pays. Ils privilégieront leur maison secondaire, la maison de famille (58%) ou la location de maison entre particuliers. 

Ils semblent au contraire peu enclins à réserver des hôtels ou encore à partir dans des clubs de vacances pour éviter la foule. Le premier critère de choix sera le prix.

Mais malgré les fermetures des frontières à l’international, les difficultés des compagnies aériennes (inactivité, difficultés économiques, prix des billets...), et les appels à la prudence du gouvernement, on trouve tout de même 15% de Français qui tenteront un voyage à l'étranger.

Ce taux monte même à 27% chez nos voisins espagnols que HomeExchange a également interrogés.

*Sondages réalisées par Happydemics en France et en Espagne. Réponses collectées le 27 avril 2020 auprès de 1038 répondants en France et 1300 répondants en Espagne, échantillons représentatifs de leur pays en genre et en âge.

Olivier Chicheportiche