BFM Business

COMODIS : le rôle stratégique des experts de l’hygiène

COMODIS, du groupe HEEGEO, distribue des produits d’entretien et d’hygiène aux professionnels

COMODIS, du groupe HEEGEO, distribue des produits d’entretien et d’hygiène aux professionnels - Adobe Stock

La crise sanitaire a mis en lumière le rôle stratégique de l’industrie de l’hygiène dans la lutte contre le virus et le maintien des activités économiques. COMODIS qui distribue depuis plus de 37 ans des produits d’entretien et d’hygiène aux professionnels, s’est distinguée par la fiabilité de ses approvisionnements et de ses livraisons alors même que la demande explosait.

Une guerre sanitaire et logistique

Si la crise sanitaire a douloureusement révélé notre vulnérabilité et notre extrême dépendance à des fournisseurs étrangers sur des produits stratégiques, elle a aussi révélé la capacité de certaines organisations françaises à faire face. C’est le cas de COMODIS, du groupe HEEGEO.

L’entreprise située à Châteauneuf-sur-Isère fournit aux collectivités, écoles, collèges, lycées, hôpitaux, Ehpad, restaurants, hôtels, métiers de bouche, entreprise de propreté, camping, syndic, bailleurs sociaux… plus de 10000 références qui couvrent l’ensemble de leurs besoins en produits et matériels d’hygiène et d’entretien. Un catalogue très convoité dès les débuts de la crise sanitaire. "Les besoins et demandes de nos clients ont été exponentiels, ce qui a créé une réelle distorsion sur nos marchés à partir du mois d’avril", analyse Christophe Peter, dirigeant de COMODIS. L’entreprise n’a pourtant connu aucune pénurie, même sur les équipements de protection comme les masques. Cette performance est liée à une organisation logistique concentrée, maîtrisée et à une gestion anticipée des stocks. “La grande majorité de nos références sont produites en France. Produits désinfectants et gel hydroalcoolique n’ont jamais été en rupture. S’il y a eu des tensions, c’était pour satisfaire la demande de ces produits dans des contenants spécifiques. Les pompes et pulvérisateurs étant principalement fabriqués en Asie, certains formats ont manqué”.

COMODIS a également contré l’irrégularité des approvisionnements chinois en masques et en gants par une gestion dynamique de ses stocks. “Dès les prémices de la crise sanitaire, nous avons considérablement augmenté le volume de nos stocks. Pour cela, nous avions la trésorerie nécessaire et la puissance logistique”. L’entreprise, dotée d’un entrepôt de 5000 m2 de stockage et d’une flotte logistique intégrée a pu gérer et fournir ses clients, malgré le contexte tendu.

Nouvelles habitudes, nouvelles exigences

Le coronavirus a bouleversé nos habitudes. “La crise a notamment fait prendre conscience de l’importance de l’hygiène des mains et des surfaces. Nous l’avions déjà remarqué lors de la crise du H1N1 mais dans des proportions bien moins fortes. Nous vendons aujourd’hui beaucoup de distributeurs de gels hydroalcooliques, de savon, d’essuie-mains et de désinfectant de surfaces. C’est une tendance de fond qui va rester”. Autre nouveauté, la demande d’appareils pour le traitement de l’air. “COMODIS a un excellent partenaire français sur ce produit, spécialisé du traitement de l’air par ozone ou par photocatalyse”, se réjouit Christophe Peter. “Comme pour le reste de notre catalogue, le groupement sélectionne uniquement des produits de qualité et fabriqués autant que possible en France”. La filière française des produits d’hygiène et d’entretien a montré sa capacité à s’adapter à une situation de crise.

La production et la livraison ont rapidement évolué. “Toute la filière s’est engagée. Sur la formation par exemple. Un produit désinfectant n’est efficace que s’il est utilisé correctement. Nos équipes spécialisées et dédiées ont effectué beaucoup de pédagogie auprès des utilisateurs. Les industriels ont également adapté leurs produits pour réduire à quelques secondes le temps de contact nécessaire à une désinfection efficace et rapide. A cet effet nous avons réalisé plus de 100 protocoles de nettoyage et désinfection adaptés aux différents métiers, avec les supports d’affichage nécessaires."

Coronavirus, RSE et développement durable

“Comme pour beaucoup, cette crise sanitaire nous encourage à aller encore plus loin dans nos exigences humaines et environnementales”. COMODIS fait déjà figure de modèle en la matière avec l’obtention depuis 2018 de la norme ISO 14001 en plus de ISO 9001. Elle déploie 2000 m 2 de panneaux voltaïques sur son site de Châteauneuf-sur-Isère. 40 % de ses produits sont éco-responsables et l’entreprise ne produit aucun déchet puisque 100 % de ses déchets sont recyclés. “Nous avons investi en 2019 dans 5 véhicules électriques et des fourgons et Poids Lourds au gaz ,ainsi que l’installation de 3 bornes de recharge dédiés à nos clients qui sont amenés à nous rendre visite par l’utilisation de nos services DRIVE. Les résultats obtenus en 2020 nous permettent d’accélérer le passage au tout électrique”.

Autre effet de la crise sur l’entreprise Rhône Alpine : la fierté et le renforcement de l’esprit d’équipe. “Nous sommes fiers d’avoir contribué par notre travail et notre disponibilité à diminuer les impacts de cette crise en accompagnant et en soutenant par des dons les soignants et nos concitoyens”. L’entreprise dont l’engagement a été salué par les pouvoirs publics, a offert, au plus fort de la pénurie de masques, gants, lotion SHA, 150 000 euros de matériels de protection aux professions libérales ainsi que d’importants dons en marchandise pour les infirmières et autres professions médicale en nécessité ( 3000 Kits offerts). Un don en numéraire de 25000 € a été fait aux soignants par l’association Aide ton soignant.com. “La crise a validé certains choix logistiques. Elle a surtout validé notre volonté de nous engager auprès de nos clients dans la mesure de nos possibilités. Il y a eu beaucoup d’implication, de créativité et de solidarité”.

Et ce n’est pas fini. COMODIS prévoit de soutenir concrètement la réouverture de ses clients restaurateurs, traiteurs, hôteliers et tous les clients ayant souffert de la période de fermeture par des dons importants en marchandise.


Ce contenu a été réalisé en partenariat avec SCP. La rédaction de BFM Business n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCP