BFM Eco

Comment Bruno Le Maire veut empêcher les Gafa de continuer à faire de l'optimisation fiscale

Sur BFMTV, Bruno Le Maire est revenu sur la taxe Gafa qui a déjà rapporté 350 millions d'euros. Il veut créer une taxe minimale pour empêcher les géants du numérique "de faire de l'optimisation fiscale en se mettant dans un pays ou l'impôt est à 1 ou 2%".

Pas question de rétablir l'ISF a assuré Bruno Le Maire sur BFMTV, mais selon le ministre de l'Économie, la fiscalité sur laquelle il faudra compter vise les géants du numérique. "Ils sortent très enrichis de la crise du coronavirus", note le ministre de l'Économie.

"La capitalisation cumulée de Google, Amazon, Facebook et Apple pèse quatre fois plus que celles des plus grandes entreprises françaises du CAC 40", pointe Bruno Le Maire.

Pour le ministre de l'Économie, il s'agit de créer une taxe minimale afin d'empêcher ces entreprises "de faire de l'optimisation fiscale en se mettant dans un pays ou l'impôt est à 1 ou 2%". 

Bruno Le Maire est convaincu que méthode rapportera "beaucoup de milliards d'euros" à la France et à l'Europe. "C'est un combat que nous continuerons à livrer et j'ai bon espoir que cette taxation minimale se mettra en place".

La taxation des Gafa a déjà rapporté 350 millions d'euros. "C'est une somme non négligeable", estime Bruno Le Maire. "Mettre en place une taxe nous l'avons fait et quoi qu'il en soit, ils [les Gafa] paieront une taxe en 2020".

Pascal Samama