BFM Business

PSA cède une partie de son ex-site d’Aulnay à la Société du Grand Paris

La Société du Grand Paris vient d'acquérir 29 hectares de l'ancienne usine PSA d'Aulnay-sous-Bois pour y installer le centre d'exploitation de son futur métro automatique.

L'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) qui a produit sa dernière voiture -une Citroën C3- en 2013 se voit privée d'une partie de ses terrains. Le groupe PSA vient de céder pour un montant de 29 millions d'euros (hors taxes) 29 hectares -sur les 180 qui lui appartenaient initialement- à la société du Grand Paris (SGP).

Cette dernière réalise là, selon Philippe Yvin, le président son directoire sa "plus grosse acquisition à ce jour". Une opération qui va lui permettre de construire le centre d'exploitation des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express, le futur métro automatique en rocade autour de Paris, avec poste de commande et de contrôle centralisé et sites de maintenance. L'établissement public prévoit la création de 350 emplois sur ce centre, qui doit être opérationnel en 2023. 

"Le site de PSA doit devenir un symbole"

Le maire Les Républicains d'Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, a salué une "première avancée majeure pour la revitalisation du site", qui employait 3.000 personnes avant sa fermeture par PSA fin 2013 et bénéficie d'une situation stratégique au nord de Paris, entre les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et du Bourget, et accessible par les autoroutes A1, A3 et A104. 

"Le site PSA doit redevenir un symbole de réussite et une vitrine innovante de notre ville", a ajouté l'édile, plaidant pour que les emplois et contrats à venir "ne passent pas sous le nez" des habitants et des entreprises locales.

Bruno Beschizza a par ailleurs annoncé que le groupe Carrefour était en passe d'acquérir une autre partie du site. Compte tenu de cessions antérieures, 107 hectares resteraient dès lors à "aménager et transformer en nouveau quartier". Les acteurs des négociations entre le groupe PSA et l'établissement public foncier d'Ile-de-France ont laissé entendre mardi qu'un accord pourrait être trouvé prochainement pour l'achat de ces 107 hectares..

A.M. avec AFP