BFM Business

Les prix de l'immobilier britannique explosent

Mark Carney, le gouverneur de la BoE, pourrait décider de nouvelles mesures pour contenir l'explosion des prix immobiliers en Grande-Bretagne.

Mark Carney, le gouverneur de la BoE, pourrait décider de nouvelles mesures pour contenir l'explosion des prix immobiliers en Grande-Bretagne. - -

La Banque centrale anglaise, qui tient sa réunion mensuelle ce 3 juillet, pourrait décider d'augmenter ses taux d'intérêt pour endiguer la flambée sur les prix de l'immobilier, qui ne touche plus seulement Londres.

La Banque centrale européenne tient sa réunion mensuelle ce jeudi 3 juillet. Tout comme la Banque centrale d'Angleterre, qui pourrait augmenter ses taux. En cause: les inquiétudes autour d'une bulle immobilière.

Un duplex, situé dans l'un des plus prestigieux quartiers de Londres, vient de se vendre…172 millions d'euros! Un record, et de quoi alimenter encore un peu plus les inquiétudes alors que tous les clignotants sont au rouge sur l'immobilier britannique.

Une nouvelle crise des subprimes?

Dans la capitale britannique, les prix, déjà au plus haut, ont bondi de 18% en un an. Ils dépassent aujourd'hui les records d'avant-crise. Surtout, le reste du pays n'est plus épargné. "Le boom n'est pas que londonien", souligne Standard & Poor's.

Dans le sud-ouest du pays, on est aussi sur des plus hauts depuis 2002. Pour certains experts, il y a en Grande-Bretagne tous les signes avant-coureurs d'une nouvelle crise des subprimes. D'autant que la plupart des britanniques empruntent à taux variables.

Alors bulle ou pas, la Banque centrale d'Angleterre a en tous les cas jugé bon de mettre en place des gardes fous. Le montant du crédit est désormais plafonné à 4,5 fois le revenu annuel. Elle commence donc à mettre des freins.

Caroline Morisseau