BFM Business

Immobilier de bureaux: La Défense a fait le plein de locataires en 2016

275.000 m² de bureaux ont été commercialisés l'an dernier à La Défense.

275.000 m² de bureaux ont été commercialisés l'an dernier à La Défense. - Defacto

L'an dernier, 275.000 m² de bureaux ont été commercialisés dans le plus grand quartier d'affaires européen. Un record jamais atteint en 10 ans. Et pour accompagner son attractivité, La Défense mise sur la construction de 7 nouvelles tours.

Pour La Défense, 2016 a été un très bon cru en immobilier d'entreprise. C'est même le meilleur de ces 10 dernières années, avec 275.000 mètres carrés de surfaces commercialisées. Un niveau jamais atteint depuis 2006, et qui a quasiment doublé sur un an. Cette performance est portée notamment par la plus grande transaction locative de l'an dernier: celle du réseau de transport d’électricité français RTE et de ses 44.000 m² de bureaux loués dans l’immeuble Window, propriété de l'assureur Groupama.

Et la demande est telle que La Défense insiste sur la réduction assez spectaculaire du taux de vacance locative des bureaux (part des locaux non loués), tombé sous la barre des 8%, alors qu'il culminait encore autour des 13% il y a 4 ans. Face à cet engouement des entreprises pour l'immobilier de bureaux en région parisienne, comment répondre au niveau grandissant de la demande? En réalité, la question ne se pose qu'à très court terme, car les équipes de La Défense misent sur les chantiers en cours.

375.000 m² de bureaux vont être disponibles

En effet, 7 nouvelles tours vont sortir de terre d'ici 2021, dont la fameuse tour Alto portée par le fonds souverain d'Abu Dhabi ADIA (Abu Dhabi Investment Authority). Un édifice de 150 mètres de haut qui proposera 38 étages répartis sur une surface totale de 51.000 m². Paris veut ainsi "envoyer un message fort aux entreprises dont l'avenir à Londres est incertain" en raison du Brexit, a récemment déclaré Marie-Cécile Guillaume, directrice générale de l'établissement, au Financial Times.

Au total, 375.000 m² de bureaux vont être mis à la disposition des entreprises, soit la taille de 50 terrains de football. En plus de ces projets et de ces nouveaux espaces bientôt disponibles, La Défense met également en avant le niveau toujours relativement accessible de ses loyers, qui demeurent trois fois plus faibles que ceux de Londres: autour de 500 euros/m²/an contre 1.500 euros dans la capitale britannique.

Marie Coeurderoy édité par J.Mo.