BFM Business

En 2016, les ventes des promoteurs immobiliers ont bondi de plus de 20%

Les commercialisations de logements neufs ont bondi de 21% en 2016, selon la Fédération des promoteurs immobiliers.

Les commercialisations de logements neufs ont bondi de 21% en 2016, selon la Fédération des promoteurs immobiliers. - Philippe Huguen - AFP

Après avoir déjà progressé de 16% en 2015, les réservations auprès des promoteurs ont atteint, l'an dernier, près de 150.000 logements neufs, soit le niveau le plus élevé depuis 2010.

Les ventes de logements neufs réalisées par les promoteurs immobiliers ont bondi de 21% en 2016, portées par des taux d'intérêts très bas et des aides publiques "efficaces" comme le Prêt à taux zéro (PTZ). Après avoir déjà progressé de 16% en 2015, 148.616 réservations ont été enregistrées l'an dernier, a fait savoir ce mardi la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

Il s'agit du niveau le plus élevé depuis 2010, année à partir de laquelle la FPI a commencé à compiler des chiffres nationaux, précise-t-elle dans un communiqué. Dopés par une demande jugée exceptionnelle par les professionnels, les prix ont progressé de 2,5% à 4.055 euros le mètre carré en moyenne en France.

Retour de la confiance

"Le retour de la confiance dans notre secteur est indiscutable, le début d'une reprise économique aussi, mais nous ne sommes pas sur les niveaux de réservations des années qui ont précédé la crise financière de 2008", a souligné auprès de l'AFP la présidente de la FPI, Alexandra François-Cuxac.

Pour la fédération, qui formulera à la mi-mars ses propositions aux candidats à l'élection présidentielle, "il est capital pour tout le secteur de la construction que le Pinel, comme le PTZ, soient préservés et poursuivis, dans un contexte où les taux d'intérêt ne resteront pas durablement au point bas atteint en 2016".

L'an dernier, les réservations de logements étaient "plutôt équilibrées" entre l'investissement locatif (61.300 logements, soit 53% du total) et l'accession à la propriété (55 300.logements, 47%), estime la FPI.

J.Mo. avec AFP