BFM Business

Charges de copropriété: Paris bien plus chère que sa banlieue

Les charges de copropriété sont plus élevées à Paris qu'ailleurs en Ile-de-France.

Les charges de copropriété sont plus élevées à Paris qu'ailleurs en Ile-de-France. - -

A Paris, les copropriétaires paient plus de charges que dans les autres départements d'Ile-de-France. Le coût a augmenté de 5% en un an, si bien qu'il y a de plus en plus d'impayés selon la Fnaim, qui a dirigé une étude sur cette question.

Les copropriétaires parisiens paient en moyenne entre 9 et 20% de charges de copropriété de plus que dans les autres départements d'Ile-de-France. C'est ce qu'indique une étude de l'Observatoire des charges de copropriété du Grand Paris de la Fnaim, citée par Le Figaro ce mercredi 21 mai. L'étude porte sur les charges de 397.284 appartements implantés à Paris et dans les autres départements d'Ile-de-France.

Le chauffage collectif premier poste de dépense

Selon la Fnaim, les charges de copropriété s'élevaient en moyenne en 2013 à 29,10 euros par mètre carré assuré dans la capitale. Par conséquent, à Paris, les copropriétaires ont payé en moyenne cette année-là 2292.82 euros de charges par appartement, soit une hausse de 5% par rapport à 2012, souligne Le Figaro.

Le poste de dépense principal est le chauffage collectif (489,43 euros), présent dans 30% des logements. Un chiffre qui s'explique par la part importante de logements anciens dans la capitale (seulement 18% du parc a été construit après 1960). Les autres postes de dépense sont, dans l'ordre, les salaires, les dépenses d'eau, d'assurances, les honoraires des syndics et les ascenseurs.

Hausse des impayés

Sans surprise, les charges diminuent dès lors que l'on quitte Paris. Ainsi, en petite Couronne, les copropriétaires paient en moyenne entre 9 et 12% de moins qu'à Paris, indique Le Figaro. Dans les Hauts-de-Seine, les charges par appartement s'élèvent à 2093 euros, à 2078 euros dans le Val-de-Marne et 2016 euros en Seine-Saint-Denis.

En Grande couronne, les charges diminuent encore: elles sont en moyenne de 1951 euros par an dans le Val d'Oise, 1890 euros dans les Yvelines et 1810,16 euros dans l'Essonne. Le coût est entre 15% et 21% moins élévé qu'à Paris.

Interrogé par Le Figaro, le président de la Fnaim du Grand Paris, Gilles Ricour de Bourgies, a indiqué que les charges pèsent de plus en plus sur les ménages. Selon lui, la Fnaim constate "depuis un an et demi" une hausse des impayés.

M. K.