BFM Business

Chalendar (Saint-Gobain): "la reprise est lente"

Pierre-André de Chalendar était l'invité de Good Morning Business ce jeudi 20 février.

Pierre-André de Chalendar était l'invité de Good Morning Business ce jeudi 20 février. - -

Pierre-André de Chalendar, président directeur général de Saint-Gobain, était l'invité de BFM Business ce jeudi 20 février. Il est revenu sur les résultats en baisse de son groupe et ses projets de croissance.

L'année 2013 a été un point bas pour Saint-Gobain. Ce qu'a confirmé Pierre-André de Chalendar, président directeur général du groupe de matériaux de construction et de distribution, invité de BFM Business ce jeudi 20 février.

Le bénéfice net a chuté de 14,1%, passant de 693 millions d'euros en 2012 à 595 l'an dernier, avait indiqué le groupe mercredi. Le chiffre d'affaires a également reculé de 2,7% à 42 milliards d'euros.

Pierre-André de Chalendar reste confiant. "Le redémarrage est assez significatif, depuis un an, dans l'économie américaine. Et en Europe, nous avons vu une stabilisation et un rebond progressif du marché. Il est tiré par l'Angleterre et l'Allemagne". Ce qu'il note surtout, c'est la lente reprise après la chute importante de 2008-2009.

Gros investissements d'ici 2018

Saint-Gobain va investir dans les pays à forte croissance comme les émergents et les Etats-Unis d'ici 2018 pour réduire en pourcentage le poids de l'Europe sur ses ventes annuelles.

Pour y parvenir, le groupe prévoit 3 milliards d'investissements hors Europe occidentale d'ici 2018, dont 1,3 milliard en Amérique du nord, où il table sur le rebond de la construction neuve et de la rénovation pour augmenter ses ventes. Le groupe dépensera principalement hors d'Europe de l'ouest l'enveloppe de 4 milliards d'euros qu'il veut consacrer au total à des acquisitions d'ici 2018.

Aux Etats-Unis, Saint-Gobain attend toujours le feu vert des autorités de la concurrence pour la cession, lancée il y a un an, de la branche nord-américaine de sa filiale Verallia au groupe irlandais Ardagh pour 1,7 milliard de dollars. Une décision est attendue d'ici le 30 avril.

D. L.