BFM Business

Bartolone vante "l'esprit d'entreprendre" et le "goût du risque"

Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, veut que l'entrepreneuriat soit reconnu à sa juste valeur.

Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, veut que l'entrepreneuriat soit reconnu à sa juste valeur. - -

Le président de l'Assemblée nationale a exhorté les élus locaux à faire l'éloge des entrepreneurs, ce vendredi 11 octobre. Un discours qui devrait faire plaisir au Medef.

Claude Bartolone s'est transformé, le temps de la convention des départements de France, en promoteur de l'entrepreneuriat. Pour renouer avec la croissance et relancer l'emploi, "la France doit renouer avec l'esprit d'entreprendre.

Mieux, elle doit retrouver le goût du risque", a ainsi déclaré le président PS de l'Assemblée nationale devant un parterre d'élus locaux, réunis à Lille, ce vendredi 11 octobre.

"Commençons par valoriser nos entrepreneurs. Nous ne disons pas assez à nos entrepreneurs que nous sommes fiers d'eux", a-t-il enchaîné.

Respecter ses salariés

"La France est fière de ses entrepreneurs, de ses artisans, de ses commerçants, de ses patrons de très petites entreprises, petites et moyennes entreprises, de ses capitaines d'industrie, ceux qui créent de la richesse, ceux qui innovent, ceux qui prennent des risques", a encore dit l'ex-président du Conseil général de Seine-Saint-Denis.

Elle est fière aussi, a-t-il ajouté, de "ceux qui respectent leurs salariés, leurs conditions de travail, leur vie. Ceux qui sont attentifs au dialogue social et en font une richesse pour le développement de l'emploi".

Y. D.