BFM Business

Scandale du Libor: HSBC pointée du doigt

HSBC est visée par une enquête sur la manipulation du Libor

HSBC est visée par une enquête sur la manipulation du Libor - -

HSBC vient d'annoncer, ce lundi 4 novembre, être visée par une enquête sur de possibles manipulations du marché des changes. Citigroup et JPMorgan Chase sont également visés.

Le scandale du Libor continue de secouer le secteur bancaire. Alors que les banques américaines Citigroup et JPMorgan Chase ont indiqué, vendredi 1er novembre, qu'elles faisaient l'objet d'une enquête sur de possibles manipulations de taux de change, la britannique HSBC vient d'annoncer, ce lundi 4 novembre, qu'elle était également sous le coup d'une enquête.

"Nous coopérons avec les investigations qui en sont à un stade préliminaire", a assuré dans un communiqué la première banque européenne.

Fannie Mae poursuit neuf banques

La FCA britannique et la Finma suisse avaient annoncé ces dernières semaines avoir lancé des enquêtes en collaboration avec d'autres autorités étrangères sur de possibles manipulations du marché des changes, un nouveau scandale potentiel qui pourrait entacher la finance internationale après celui des manipulations du taux interbancaire Libor.

UBS, Deutsche Bank, Royal Bank of Scotland et Barclays ont déjà confirmé faire partie des banques visées par les autorités sur cette nouvelle enquête.

Par ailleurs, Fannie Mae a annoncé, ce jeudi 31 octobre, poursuivre en justice neuf banques dans l'affaire de manipulation présumée des taux interbancaires.

Le géant américain du financement hypothécaire a déposé plainte auprès du tribunal de district de Manhattan, emboîtant le pas à l'autre agence Freddie Mac qui a attaqué en justice plus d'une dizaine d'établissements.

"Fannie Mae intente cette action pour recouvrer des pertes subies en conséquence de la manipulation du Libor par les défendeurs", a déclaré un porte-parole de Fannie Mae.

Diane Lacaze