BFM Business

Quelle banque centrale paie le mieux son patron?

François Villeroy de Galhau n'est pas le mieux loti des gouverneurs.

François Villeroy de Galhau n'est pas le mieux loti des gouverneurs. - Eric Piermont - AFP

La Banque de France a dévoilé pour la première fois, en mars dernier, la rémunération de son gouverneur. Mais parmi les dirigeants des banques centrales, François Villeroy de Galhau n’est pas le mieux loti. Tour d'horizon.

Faisant jusqu’ici figure d’exception en termes de transparence, la Banque de France a récemment dévoilé la rémunération de son gouverneur. En 2016, François Villeroy de Galhau a ainsi reçu 283.129 euros de la part de l’institution, à laquelle il convient d’ajouter une indemnité de logement de 67.716 euros.

Un traitement qui se situe dans les standards de ses homologues japonais (environ 277.000 euros pour Haruhiko Kuroda d’après Reuters) ou américain (Janet Yellen a touché l’équivalent de 200.000 euros en 2013). C’est, en revanche, bien moins que Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, dont la rémunération s’est élevée à 385.860 euros en 2015. C’est également moins que le vice-président de l’institution basée à Francfort, Vitor Constancio, qui émargeait à l’époque à plus de 330.000 euros.

Généreuse Banque d'Angleterre

Jens Weidmann, le président de la Banque centrale allemande, a quant à lui perçu 436.000 euros en 2015. Mais parmi les banquiers centraux, le champion toutes catégories reste le Canadien Mark Carney, gouverneur de la Banque d’Angleterre. La rémunération de ce dernier s’élève en effet à environ 1 million d’euros. Le dirigeant gagne d’ailleurs bien plus que le gouverneur de son pays d’origine, Stephen Poloz, dont les émoluments ne peuvent dépasser 363.000 euros.

Par ailleurs, beaucoup de ces dirigeants complètent leur rémunération en étant membres du conseil d’administration de la Banque des règlements internationaux, sorte de "banque centrale des banques centrales" basée en Suisse. C’est le cas de Jens Weidmann, Janet Yellen, Mario Draghi, Mark Carney, Haruhiko Kuroda ou François Villeroy de Galhau. Selon Le Canard enchaîné paru ce mercredi, ce dernier a touché à ce titre une indemnité de plus de 100.000 en 2016.

Y.D.