BFM Business

Pour grossir en Chine, Axa fait confiance à Alibaba

L'assureur français a annoncé ce vendredi matin avoir conclu un partenariat avec le géant chinois de l'e-commerce. Ses produits d’assurance seront distribués via les plateformes d’Alibaba.

Axa veut se faire mieux connaître des Chinois. Et pour y parvenir, l’assureur, qui est présent sur ce marché depuis 20 ans, vient de nouer un partenariat avec l’un des géants de l’Internet chinois: Alibaba. Il vendra ainsi par son intermédiaire ses produits d'assurances, à la fois aux particuliers mais aussi aux entreprises chinoises. "Cette collaboration avec Alibaba nous permettrait d’avoir accès à un canal de distribution global, direct et unique", estime Thomas Buberl, directeur général adjoint d'AXA, dans un communiqué de la compagnie d’assurance diffusé ce vendredi.

L'assureur français va proposer des extensions de garanties pour la réparation des marchandises endommagées, des solutions de sécurisation des paiements en ligne, des produits d'assurance aux PME ou encore des assurances voyages aux chinois en visite à l'étranger. "Ces produits et services d'assurance seraient conçus par les différentes filiales locales d’AXA en fonction de l’origine géographique des clients, afin de répondre au mieux à leurs besoins", précise le communiqué du géant français de l'assurance.

Cible: 650 millions d'internautes chinois

Si le partenariat concerne les consommateurs du monde entier, l'objectif pour Axa est bien d'accroître sa présence sur le marché chinois, qui compte 650 millions d’internautes.

Pour Alibaba, ce partenariat est gage de création de confiance envers les consommateurs, en créant un environnement commercial sécurisé.

"Nous souhaitons permettre aux petites entreprises et aux consommateurs de bénéficier des facilités et avantages liés à l'e-commerce dans un environnement commercial sécurisé (…) C’est indéniable, l’e-commerce transfrontalier est en plein essor. Il est donc primordial que nous fassions évoluer ensemble nos offres et services aux entreprises et aux consommateurs qui réalisent leurs achats/ventes sur nos plateformes", assure Michael Evans, président d’Alibaba Group, dans ce communiqué.

Stéphanie Coleau, édité par A.R.