BFM Business

Nouy et Lautenschläger à la tête de la supervision bancaire

Sabine Lautenschläger pourrait être vice-présidente de la supervision bancaire

Sabine Lautenschläger pourrait être vice-présidente de la supervision bancaire - -

Le conseil des gouverneurs de la BCE a proposé, ce mercredi 22 janvier, que Sabine Lautenschläger prenne le poste de vice-présidente de la supervision uniques des banques de la zone euro. Mi-décembre, Danièle Nouy avait été officiellement nommée présidente.

Deux femmes pourraient prendre les rênes de la supervision bancaire européenne. Mi-décembre, la Française Danièle Nouy avait officiellement présidente de la supervision unique des banques de la zone euro (SSM).

Ce mercredi 22 janvier, le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne a proposé que l'Allemande Sabine Lautenschläger prenne le poste de vice-présidente.

La nomination de Sabine Lautenschläger, qui siègera à partir du 27 janvier au directoire de la BCE, est soumise à l'approbation du Parlement européen et une audition devant la Commission des affaires économiques et monétaires du PE va être organisée, a précisé la BCE.

130 banques supervisées

La BCE doit prendre en charge la supervision de quelque 130 banques de la zone euro à compter de novembre 2014. Le Mécanisme unique de supervision constitue le premier jalon de l'Union bancaire.

Sabine Lautenschläger va devenir l'un des six membres du directoire de la BCE et la seule femme à ce poste. Elle succédera, pour un mandat unique de huit ans, à son compatriote Jörg Asmussen, qui avait démissionné, avec effet le 7 janvier, pour rejoindre le gouvernement allemand.

Elle était jusqu'ici chargée de la surveillance des établissements de crédit au sein de la Bundesbank, la banque centralle allemande.

Diane Lacaze & AFP