BFM Business

Libor : Deutsche Bank suspend cinq salariés supplémentaires

BFM Business

La banque allemande a suspendu mercredi 6 février cinq salariés qu’elle soupçonne d’être impliqué dans le scandale de manipulation du taux interbancaire britannique, en plus des deux qu’elle avait déjà mis à pied.

La Deutsche Bank a reconnu cet été qu’un certain nombre de ses salariés avaient participé à manipuler le Libor. Mais elle assure avoir mené une enquête interne qui montre qu’ils ont agi "de leur propre chef", sans que leur direction ne soit informée.

Une vingtaine de banques internationales sont la cible des autorités, notamment américaines et européennes, qui les soupçonnent d’avoir manipulé le Libor. Parmi elles, UBS, celle qui a dénoncé le scandale, Barclays, dont les directeurs tombent les uns après les autres, et la Royal Bank of Scotland. Cette dernière a été condamnée à plus de 600 millions de dollars d’amende dans cette affaire. Une sacré somme, qui n’est toutefois pas grand-chose comparée au 1,4 milliard dont doit s’acquitter UBS.

BFMbusiness.com