BFM Business

Les récentes intempéries coûteront cher aux assurances

Les intempéries survenues fin mai et début juin ont causé de lourds dégâts.

Les intempéries survenues fin mai et début juin ont causé de lourds dégâts. - Alain Jocard - AFP

L'Association française de l'assurance (AFA) a fait savoir vendredi que les dégâts coûteraient "autour d'un milliard" d'euros".

Le coût des dommages liés aux intempéries survenues entre fin mai et début juin en France se situe "autour d'un milliard d'euros" pour les assureurs, selon l'Association française de l'assurance (AFA). 

Cette dernière a précisé que les assureurs avaient enregistré 120.000 déclarations de sinistres, et que 25% des assurés avaient déjà bénéficié d'avances sur indemnisations.

Au total, 1.358 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle en Ile-de-France, dans le Centre et le Nord-Est. 

Dans une première estimation, l'AFA avait évalué le montant des dégâts assurés entre 900 millions d'euros et 1,4 milliard d'euros.

Plus de 650 experts ont été mobilisés sur le terrain. Les assurés touchés par les intempéries et les inondations ont jusqu'au 30 juin pour déclarer leurs sinistres, les assureurs ayant prolongé le délai d'envoi des déclarations.

Y.D. avec AFP