BFM Business

Les frais bancaires cachés coûtent 2 milliards d'euros par an aux Français

Il est souvent plus judicieux d'éviter de payer avec sa carte bancaire en dehors de la zone euro pour éviter les frais bancaires.

Il est souvent plus judicieux d'éviter de payer avec sa carte bancaire en dehors de la zone euro pour éviter les frais bancaires. - Joe Raedle-Getty Images North America-AFP

Parmi les techniques utilisées par les banques pour améliorer leurs marges, on trouve notamment les exorbitantes commissions appliquées pour les paiements à l'étranger.

Sortir sa carte bancaire pour régler l’addition à l’étranger peut vous coûter cher. Au total, les Français paieraient 2 milliards d’euros de frais bancaires sur les transferts internationaux… sans toujours le savoir, selon une étude* publiée ce mercredi du cabinet Consumer Intelligence pour Transferwise, une fintech britannique qui casse les prix sur les transferts d’argent et revendique trois millions d’utilisateurs dans le monde.

Le gros de ces frais bancaires (1,5 milliard d’euros) concernent les particuliers. Dans le détail, 711 millions d’euros de frais sont appliqués lors des dépenses réalisées par les Français en dehors de la zone euro. Ce qui n’empêche pourtant pas les voyageurs français de se servir de leur carte bancaire à l’étranger pour régler 49% de leurs dépenses de voyage, selon une autre étude de Visa France citée par Consumer Intelligence.

Les transferts d’argent aux familles restées à l’étranger (679 millions d’euros) ainsi que les frais appliqués aux factures dans des devises autres que l’euro (25,7 millions d’euros) sont une autre manne pour les banques. Enfin, les revenus provenant d’un portefeuille d’investissement (actions et obligations) détenu à l’étranger dans une devise distincte de l’euro ne sont pas épargnés. La conversion de ces revenus en euros donne également lieu à 12,4 millions d’euros de prélèvements supplémentaires en faveur des banques.

Des coûts encore exorbitants

Les entreprises et les voyageurs d’affaires n’échappent pas non plus aux diverses commissions lors des paiements internationaux et perdent près de 500 millions d’euros par an. Les principaux frais sont liés au change de monnaie et aux prélèvements appliqués sur les factures émises en monnaie étrangère.

Transferwise rappelle que les transferts d’argent à l’international restent encore très onéreux. Les frais pour transférer 200 dollars représentent ainsi en moyenne 7,1% du montant échangé dans le monde au premier trimestre, selon une note de la Banque mondiale. Avant de partir en vacances, il n’est donc jamais inutile de se renseigner sur les taux de change et les commissions pratiquées au sein de votre établissement financier. Avec une alternative simple: prendre des espèces avec soi et les changer sur place.

Jean-Louis Dell'Oro

*Consumer Intelligence s’appuie sur les données des 5 principaux bureaux de change (Azimo, Western Union, Moneygram, Paytop, Paypal et TransferWise) et de 7 des plus grandes banques hexagonales (Crédit Agricole, BNP Paribas, Groupe BPCE, Société Générale, Crédit Mutuel CM11 Group, La Banque Postale et le Crédit Mutuel Arkéa). Les calculs sur les montants des frais sont réalisés pour l'année 2016.