BFM Business

Le groupe bancaire BPCE ouvre la porte de ses clients à Apple Pay

Les clients de Banque Populaire et Caisse d’Epargne (groupe BPCE) seront parmi les premiers à pouvoir bénéficier d’Apple Pay en France, en partenariat avec Visa.

Les clients de Banque Populaire et Caisse d’Epargne (groupe BPCE) seront parmi les premiers à pouvoir bénéficier d’Apple Pay en France, en partenariat avec Visa. - Justin Sullivan-Getty Images North America-AFP

"Le groupe BPCE est la première banque française à proposer Apple Pay à ses clients Banque Populaire et Caisse d’Épargne, dès cet été 2016. Visa traitera les flux issus de ces paiements mobiles sans contact."

Le groupe BPCE franchit le Rubicon en étant la première banque française à ouvrir la porte de ses clients à Apple Pay. Le système de paiement mobile sans contact, lancé en septembre 2014 par Apple, sera proposé dès cet été aux clients des réseaux Banque Populaire et Caisse d’Épargne. Le système ne fonctionne qu'avec l'iPhone 6 et ses différents modèles ainsi qu'avec la montre connectée d'Apple, à condition d'avoir préalablement téléchargé l'appli mobile de paiement ad hoc. Jusqu'à présent, Apple Pay n'était disponible en Europe qu'outre-Manche, et ce depuis 2015.

Cette solution permet de réaliser en magasin un paiement mobile sans contact avec son iPhone en approchant son smartphone du terminal de paiement comme si on utilisait une carte bancaire sans contact. Le système de paiement d'Apple fonctionne aussi pour les achats en ligne grâce au capteur biométrique intégré Touch ID des iPhone 6 permettant d’authentifier les utilisateurs par empreinte digitale, sur les sites et applications en ligne acceptant Apple Pay.

Apple exige une part des commissions interbancaires

Lorsque le client utilise Apple Pay, les données de la carte ne sont stockées ni dans l’appareil ni dans les serveurs d’Apple. En fait, lors de l’achat, un numéro de compte unique spécifique à l’appareil est créé, puis crypté et stocké dans un composant sécurisé, c’est-à-dire une puce dédiée intégrée à l’appareil. L’autorisation du paiement se fait pour chaque transaction, grâce à l’utilisation d’un code de sécurité à usage unique.

Pour la BPCE, cela signifie qu'elle a accepté, après sûrement d'âpres discussions, de négocier avec Apple à partir des conditions financières qu'impose la firme californienne. Celle-ci entend s'arroger une petite partie des commissions interbancaires impliquées pour chaque paiement par carte.

Une bonne nouvelle aussi pour Visa Europe

Visa Europe précise que les clients de Banque Populaire et Caisse d’Épargne seront parmi les premiers à pouvoir bénéficier d’Apple Pay en France, en partenariat avec Visa. Payer avec son iPhone 6 sera donc possible grâce aux centaines de milliers de terminaux de paiement sans contact en points de vente, utilisés chaque jour en France.

Pour Visa, l'accord avec le groupe BPCE signifie qu'il traitera tous les flux liés aux paiements sans contact réalisés par les clients des deux réseaux bancaires, au nez et à la barbe du GIE Carte Bancaire qui traite habituellement tous les flux de paiement par carte effectués en France.

Gérard Nébouy, directeur général de Visa Europe France, s'est empressé de commenter: "Le paiement sans contact est déjà largement adopté par des millions de porteurs de carte Visa qui l’utilisent chaque jour dans tout le pays ; ils ont ainsi dépensé 2 milliards d’euros en un an avec leur carte Visa sans contact". Reste à savoir si d'autres grands réseaux bancaires français emboîteront le pas du groupe BPCE.

Orange Cash sera disponible avec Apple Pay

Le système de paiement Apple Pay fonctionnera avant la fin de l'année 2016 (sans plus de précisions) avec l'application Orange Cash afin de permettre à ses clients iPhone de payer avec leur mobile. Aujourd’hui, plus de deux cent mille clients Orange auraient choisi Orange Cash. L’activation d’Apple Pay dans cette application, lancé en octobre 2015, va permettre à Orange de satisfaire de nombreux clients désireux d’utiliser la solution de paiement mobile de l'opérateur et qui jusqu’à présent ne pouvaient utiliser cette solution de paiement mobile.

Frédéric Bergé