BFM Business

Le Crédit Agricole simplifie sa structure de capital

L'entité cotée, Crédit Agricole SA, va céder cet été ses parts dans les 39 caisses régionales du groupe pour un montant de 18 milliards d'euros.

L'entité cotée, Crédit Agricole SA, va céder cet été ses parts dans les 39 caisses régionales du groupe pour un montant de 18 milliards d'euros. - Eric Piermont-AFP

L'entité cotée, Crédit Agricole SA, cédera cet été ses parts dans les 39 caisses régionales du groupe pour un montant de 18 milliards d'euros. Une simplification de structure capitalistique attendue.

La banque Crédit Agricole va refondre en profondeur son capital. Son entité cotée cédera à l'été 2015 ses parts dans les 39 caisses régionales du groupe pour un montant de 18 milliards d'euros . Ces parts dans les caisses régionales rejoindront une entité dédiée et contrôlée par ces dernières.

Le projet, approuvé par les conseils d'administration de CASA et des caisses régionales, bénéficie aussi du soutien des représentants du personnel, a précisé la direction de la banque. Accueilli favorablement par le superviseur européen, il devrait s'accomplir durant le troisième trimestre 2016, sous réserve d'une décision de l'Autorité des marchés financiers.

Le but de cette opération interne est de simplifier "en profondeur" la structure du groupe en le rendant "plus lisible, plus compréhensible, plus transparent", a argué le président de Crédit Agricole SA, Dominique Lefebvre. Il s'agit également de "mettre fin à ce paradoxe assez insupportable" consistant "à être un grand groupe bancaire très capitalisé", dont l'entité cotée est "régulièrement" cible d'"une sorte de doute sur la fragilité" de son capital, a pour sa part souligné Philippe Brassac, le directeur général.

Des bénéfices nets en forte progression pour le groupe

Le bénéfice net du groupe Crédit Agricole, qui intègre la totalité du résultat des caisses régionales, a bondi de 22,7% à 6 milliards d'euros l'an dernier. Son produit net bancaire (PNB, équivalent au chiffre d'affaires) est en hausse de 8,5% à 17,19 milliards d'euros, au niveau du groupe, il augmente de +5,3% à 31,83 milliards.

Ces résultats reflètent une bonne progression des revenus dans l'ensemble des métiers, soutenue par le pôle épargne et assurance qui dégage à lui seul un bénéfice net de 1,75 milliard en hausse de 13,3%. Ce pôle bénéficie notamment d'un niveau de collecte nette (soit d'un niveau de dépôts supérieur à celui des retraits) record de 91 milliards d'euros, auquel son gestionnaire d'actifs Amundi, contribue à hauteur de 80 milliards.

Sur l'activité de banque de détail, la contribution des caisses régionales au résultat de CASA en 2015 progresse de 4,5% s'élevant à environ 1 milliard d'euros.

En revanche, l'enseigne LCL enregistre une baisse de son bénéfice (-3,5%) à 565 millions d'euros, pénalisée par les remboursements anticipés et les renégociation de prêts. A l'international, la banque de détail, qui avait été plombée l'an dernier par la participation du groupe dans la banque portugaise BES, rebondit avec un bénéfice net de 226 millions d'euros.

Bfmbusiness avec AFP