BFM Business

Éric Lombard va prendre la tête de la Caisse des dépôts

Éric Lombard, ancien dirigeant de l'assureur Generali France, va succéder à Pierre-René Lemas, l'actuel directeur général de la Caisse.

Éric Lombard, ancien dirigeant de l'assureur Generali France, va succéder à Pierre-René Lemas, l'actuel directeur général de la Caisse. - Eric Piermont-AFP

Emmanuel Macron prévoit de nommer Éric Lombard au poste de directeur général de la Caisse des dépôts et consignations. Cet ancien dirigeant (diplômé de HEC) de l'assureur Generali France succède à Pierre-René Lemas.

Après quelques mois d'atermoiements, l'Élysée a choisit le nouveau patron de la Caisse des dépôts. Éric Lombard, ancien dirigeant de l'assureur Generali France, va ainsi succéder à Pierre-René Lemas, l'actuel directeur général de la Caisse. Le futur directeur général a été conseiller ministériel de Michel Sapin (ministre de la Justice puis de l'économie et des finances), entre 1991 et 1993, ce qui fait de lui un patron étiqueté à gauche.

Cette nomination à la tête de la Caisse des dépôts pourrait témoigner de la volonté de l'exécutif de changer le fonctionnement de cette puissante institution publique, chargée notamment de financer les grandes orientations politiques de l'État. Pour la première fois, l'institution accueille à sa tête non pas un énarque mais un diplômé d'école de commerce (HEC) ayant effectué la majeure partie de sa carrière dans le secteur privé financier

Arrivé à la tête de l'institution en mai 2014, son prédécesseur, proche de François Hollande, avait atteint fin août 2017 l'âge de la retraite préfectorale et s'était alors vu signifier par Emmanuel Macron la fin de son mandat, qui courait jusqu'en 2019. Il a même dû assurer lui-même son intérim, l'annonce de son successeur tardant à intervenir.

L'Assemblée et le Sénat doivent encore donner leur aval

Avant de prendre la tête du bras financier de l'État, le futur directeur général devra au préalable obtenir l'aval des commissions des Finances de l'Assemblée nationale et du Sénat.

Le président de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts Gilles Le Gendre a par ailleurs saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, afin de s'assurer de l'absence d'incompatibilité entre sa fonction et celle du futur directeur général éventuel, a fait savoir l'institution.

"Entre octobre 2013 et mai 2017, Eric Lombard était directeur général puis président-directeur général de Generali France, société dont Gilles Le Gendre a été le conseil entre mai 2007 et juin 2017", détaille le communiqué de cette institution. "Dans l'hypothèse où l'incompatibilité serait déclarée, Gilles Le Gendre démissionnerait de ses fonctions et un nouveau président de la Commission de surveillance serait élu", est-il précisé.

F.Bergé avec AFP