BFM Business

Embauches suspectes chez JPMorgan

JPMorgan est dans le viseur de la SEC

JPMorgan est dans le viseur de la SEC - -

La banque aurait embauché des enfants de hauts dirigeants chinois afin de profiter de leurs relations. Le gendarme américain de la Bourse, la SEC a ouvert une enquête, selon le "New York Times" du 18 août.

Les ennuis se poursuivent pour JPMorgan. Début août, la banque a annoncé qu'elle faisait l'objet d'enquêtes civiles et pénales concernant la ventes de produits hypothécaires risqués, dimanche 18 août elle a dévoilé faire l'objet d'une enquête de l'autorité boursière américaine SEC concernant des embauches suspectes.

La SEC suspecte la banque d'avoir embauché des enfants de dirigeants chinois afin d'exploiter leurs relations avec les hautes sphères de Pékin pour développer ses activités en Chine, selon une information du New York Times.

La banque confirmait avoir reçu "une demande d'information" de la part du bureau du contrôle de la SEC sur le rapport entre l'embauche par JPMorgan d'ex-employés à Hong Kong et ses relations d'affaires avec certains clients.

Selon le Wall Street Journal, l'embauche de ceux qu'on appelle des "princelings" ("des princes héritiers"), souvent formés dans les grandes universités, est relativement répandue au sein des firmes financières internationales actives en Chine, mais aussi parmi les groupes industriels.

Diane Lacaze & AFP