BFM Business

Dexia réduit un peu les rémunérations de ses dirigeants

Dexia a cédé à la pression des pouvoirs publics en réduisant la rémunération de certains dirigeants

Dexia a cédé à la pression des pouvoirs publics en réduisant la rémunération de certains dirigeants - -

Trois dirigeants de la banque sauvée de la faillite par les pouvoirs publics en 2008, avaient été augmentés. Sous la pression, leur rémunération vient d'être revue à la baisse.

Dexia calme le jeu sur les rémunérations de ses dirigeants. La banque, sauvée de la faillite par les pouvoirs publics, avait suscité la polémique, alors que trois de ses dirigeants avaient été augmentés. Elle a donc décidé de revoir sa copie.

Dexia a finalement cédé à la pression de Paris et Bruxelles, alors que plusieurs responsables politiques étaient montés au créneau en pleine polémique. En France notamment, Pierre Moscovici avait dénoncé des rémunérations inappropriées compte tenu de l'énorme soutien apporté par l'Etat.

De 450.000 euros à 420.000 euros

La banque a donc réuni son comité des rémunérations avant la publication des résultats, et s'est fendu d'un comité pour dire qu'elle a avait entendu les fortes réserves émises par les Etats. Les rémunérations ont donc été revues à la baisse. Le directeur financier ne touchera pas 450.000 mais 420.000 euros par an.

Les autres dirigeants, membre du comité exécutif, percevront un salaire annuel moyen de 390.000 euros. Ce qui représente, souligne la banque, 13% de moins que ce qui avait été décidé en décembre. La banque espère ainsi désamorcer la polémique.

Caroline Morisseau