BFM Business

Dexia va rapporter 143 millions d'euros à la France...

Dexia a déjà coûté 6,6 milliards d'euros à la France.

Dexia a déjà coûté 6,6 milliards d'euros à la France. - -

L'Etat devrait récupérer 143 millions d'euros d'ici à 2015 au titre de la rémunération de la garantie de financement accordée à la banque franco-belge. Une goutte d'eau à côté des 6,6 milliards que le naufrage de Dexia a déjà coûté à la France.

C'est un paradoxe. La descente aux enfers de la banque franco-belge Dexia, qui, selon la Cour des comptes, a déjà coûté 6,6 milliards d'euros à la France, rapporte également de l'argent aux finances publiques.

Plus exactement, sur la période 2008-2012 l'Etat a engrangé 823 millions d'euros. Selon un rapport budgétaire du député PS Dominique Lefebvre, il va encore encaisser 143 millions supplémentaires de 2013 à 2015.

Evidemment, le total des sommes perçues de 2008 à 2015, soit 966 millions d'euros, fait pâle figure à côté de l'ardoise que Dexia laisse à l'Etat. D'autant plus que la Cour des comptes, dans son rapport publié en juillet, estimait que "l'extinction" de la banque aura "vraisemblablement un horizon bien plus lointain que 2020", date jusque-là avancée. Autrement dit, la facture pourrait encore s'alourdir.

Garantie d'Etat

Explication: pour permettre à Dexia de sortir (un peu) la tête hors de l'eau, les Etats français et belge ont accordé leur garantie à la banque franco-belge pour que celle-ci puisse se financer sur les marchés. En clair, Paris et Bruxelles se sont portés caution des prêts de Dexia, exactement comme un parent le ferait avec un étudiant qui souscrit à un emprunt.

Mais, différence importante, cette garantie n'est pas gratuite, bien au contraire. Ainsi l'Etat français facture ce service à hauteur d'environ 0,05% des encours garantis. Paris s'est porté garant de 38 milliards d'euros pour Dexia.

Julien Marion