BFM Business

Dérivés de crédit: UBS va verser 50 millions de dollars

BFM Business

La banque suisse UBS va verser 50 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites du gendarme américain de la Bourse (SEC), qui l'accuse d'avoir menti à des investisseurs ayant acheté des produits financiers dérivés de crédits hypothécaires.

"La SEC accuse USB de ne pas avoir révélé à des investisseurs qu'elle avait déjà reçu 23,6 millions de dollars au comptant en acquérant des produits de couverture pour défaut" de crédit (CDS) comme garantie dans la structuration des produits dérivés de crédits (CDO), selon le communiqué de la SEC publié ce 6 août.

UBS a gardé les fonds perçus et n'en a pas fait mention dans les documents d'information sur les CDO destinés aux investisseurs.

Les faits remontent à 2007, juste avant le début de la crise financière.

D. L. avec AFP