BFM Business

Cette fintech veut séduire les indépendants avec un compte bancaire pro à frais réduits

La fintech française Shine a levé 2,8 millions d'euros en 2017.

La fintech française Shine a levé 2,8 millions d'euros en 2017. - Juliette Leufke-Unsplash

Shine, fintech française, lance un compte bancaire pro dont la plupart des services (carte Mastercard incluse) sont gratuits. S'y ajoute une aide automatisée à la gestion de l'activité des indépendants et autoentrepreneurs.

Une fintech taillée pour faciliter la vie bancaire des indépendants, freelance et autres autoentrepreneurs? C'est l'ambition de la start-up Shine qui a levé en 2017, 2,8 millions d’euros auprès d'investisseurs français de renom (dont Marie Ekeland via le fonds Daphni et Xavier Niel via Kima Ventures).

"Les indépendants sont une catégorie de clients à part entière. Ils sont de plus en plus nombreux et il faut les servir avec un produit bancaire particulier. Nous leur permettons d'ouvrir un compte bancaire dédié à leur activité professionnelle, ce qui est une obligation légale" explique Nicolas Reboud, cofondateur de Shine, sur l'antenne de BFMBusiness.

Mais c'est sur le faible coût des services destinés à ces professionnels qu'elle entend se distinguer des banques classiques, à l'instar des néobanques Revolut, N26, ou Le Compte Nickel, qui visent plutôt le grand public. "L'ouverture du compte est gratuite ainsi que la carte Mastercard et il n'y a pas d'engagements. Il y a juste des commissions prélevées lorsqu'on en encaisse des cartes bancaires ou lorsqu'on utilise sa carte à l'étranger mais le reste de l'utilisation du compte est gratuite, notamment les virements" argumente le cofondateur de cette fintech française.

Les comptes bancaires pro coûtent en moyenne 60 euros par mois

Une petite révolution dans un univers où les comptes pro des banques traditionnelles ont un coût moyen proche de 60 euros par mois, avec des frais prélevés pour tout transfert d'argent. "En général, c'est 0,1% ou 0,2% prélevé avec des petits frais fixes en plus, très souvent" pointe le jeune entrepreneur qui a constaté que de nombreux autoentrepreneurs n'avaient pas de compte bancaire dédié car ils sont trop chers.

En plus de ses services bancaires en ligne, la jeune fintech propose l’aide d’un assistant personnel traitant de nombreuses charges administratives annexes (clauses contractuelles, modèles de factures, suivi clients…). "La particularité des indépendants est qu'ils sont souvent seuls alors qu'ils ont à gérer une complexité administrative qui est proche de celle d'une société de 10 personnes" argumente Nicolas Reboud pour justifier l'existence de ces services complémentaires dispensés en ligne.

Shine est partenaire de Crédit Mutuel Arkéa et BNP Paribas

"Nous sommes un assistant administratif personnel pour les indépendants. Par exemple, on envoie une notification automatiquement dès qu'il y a une échéance administrative importante comme la déclaration de TVA ou dès qu'un client est en retard pour payer qu'il convient de le relancer" explique le jeune entrepreneur.

Agréée par le régulateur, l'ACPR, qui réglemente l'activité bancaire, Shine a noué aussi des partenariats avec Crédit Mutuel Arkéa et BNP Paribas. "Ils ont des agréments bancaires plus contraignants que les nôtres et ce sont eux qui nous permettent de proposer ces services" souligne Nicolas Reboud.

Frédéric Bergé