BFM Business

Ces 9 assureurs qui font peser de gros risques sur la finance mondiale

Axa est le seul assureur français figurant su cette liste.

Axa est le seul assureur français figurant su cette liste. - -

Le Conseil de stabilité financière a publié, jeudi 18 juillet, une liste des assureurs systémiques, c’est-à-dire dont la faillite menacerait la bonne santé du système financier. Parmi eux, le Français Axa ou encore l'Allemand Allianz.

Il n'y a pas que les banques qui présentent des risques pour le système financier. Jeudi 18 juillet, le Conseil de stabilité financière (FSB), un organe chargé de la supervision du système financier, a établi une liste de neuf assureurs qualifiés de "systémiques", c’est-à-dire dont la faillite est susceptible de faire flancher l'ensemble du système financier international.

Parmi eux figure l'assureur français Axa ainsi que les autres grands noms de l'assurance européenne: l'Italien Generali, le Britannique Aviva et l'Allemand Allianz.

Ce dernier a réagi à cette annonce, se montrant peu inquiet à l'idée de figurer sur cette liste."Même si nous sommes toujours d'avis que le secteur de l'assurance en général (...) ne présente pas de risque systémique, nous prenons acte de la décision du FSB et nous allons soutenir également à l'avenir les efforts en faveur de marchés financiers stables", a déclaré Dieter Wemmer, membre du conseil de direction du groupe, cité dans un communiqué.

Le Chinois Ping An sur la liste

Par ailleurs quatre groupes américains sont présents dans cette liste du Conseil de stabilité financière: Prudential plc et Prudential Financial, Metlife et AIG. Dernier assureur figurant sur la liste: Ping An, numéro deux de l'assurance-vie en Chine.

A l'attention de ces neufs groupes systémiques, le Conseil de stabilité financière formule plusieurs mesures à prendre pour couvrir les risques que leur faillite représenterait. Parmi elles, la création d'un groupe de gestion des crises et la mise en place d'un plan de "rétablissement et de résolution". Il leur demande également d'augmenter leur fonds propres.

J.M. avec AFP