BFM Business

Caisse d'Epargne veut conquérir la Suisse

Caisse d'Epargne va s'installer à Genève

Caisse d'Epargne va s'installer à Genève - -

Caisse d'Epargne va lancer, en avril, une banque de détail à Genève. Elle compte ouvrir ensuite d'autres agences à Lausanne puis en Belgique.

Caisse d'Epargne part à la conquête de la Suisse. La filiale Rhône-Alpes va lancer, à partir du mois d'avril, une nouvelle banque à Genève qui espère conquérir 10.000 nouveaux clients en cinq ans, a annoncé ce mardi 21 janvier, lors d'une conférence de presse, Stéphanie Paix, présidente du directoire de la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes, et future présidente du Conseil d'administration de la Banque du Léman.

En s'installant en Suisse, Caisse d'Epargne, qui appartient au groupe BPCE, vise trois catégories de clients: la clientèle suisse résidant ou travaillant dans le canton de Genève, les frontaliers domiciliés en France et travaillant en Suisse, et les clients internationaux vivant en Suisse.

Selon Stéphanie Paix, la nouvelle banque n'a pas vocation à devenir une source de revenus "substantielle" pour la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes, mais pourrait attirer des clients du réseau français travaillant en Suisse et qui devaient jusqu'à présent avoir également une banque en Suisse.

Société de droit suisse

En raison des règles bancaires suisses et françaises, les affaires de la Banque du Léman devront toutefois se développer de façon totalement étanche vis-à-vis de celle de la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes.

Cette dernière apportera néanmoins les fonds propres et la trésorerie nécessaires au démarrage de l'activité, jusqu'à ce que le nouvel établissement, basé à proximité du lac Léman, atteigne l'équilibre financier.

Cette banque, une société de droit suisse, proposera une large gamme de produits, allant des comptes bancaires aux offres de placements en Bourse en passant par des crédits. Au niveau opérationnel, cet établissement, doté d'un capital initial de 30 millions d'euros, vise un équilibre entre les dépôts collectés et les prêts accordés.

Banque de détail moins saturée

"Nous créons une banque de détail qui s'adresse aux particuliers. Nous n'allons pas faire de gestion privée ou de trading sur les matières premières", a souligné Stéphanie Paix.

"Il y a de la concurrence sur le marché suisse mais nous pensons que le segment de la banque de détail est un peu moins saturé", a-t-elle ajouté.

Cet établissement, dont les locaux encore en travaux doivent être livrés mi-mars, proposera également des produits d'assurance, grâce à des accords passés avec des tiers. "Nos partenaires seront des grands noms du secteur de l'assurance en Suisse. Les contrats seront signés début février", a fait valoir Christian Lefaix, directeur général de la Banque du Léman, sans plus de détails.

A l'avenir, une deuxième agence de la Banque du Léman pourrait voir le jour, à Lausanne, si le plan d'affaires initial est respecté dans les deux premières années.

Plus largement, BPCE ambitionne de poursuivre cette politique de séduction à l'égard des clients transfrontaliers, en Belgique notamment, a souligné Yves Toublanc, vice-président du conseil de surveillance de BPCE.

Diane Lacaze avec AFP