BFM Business

Bourse: vers le retour des bulles?

La Bourse de Paris peine à dépasser le seuil des 4.500 points.

La Bourse de Paris peine à dépasser le seuil des 4.500 points. - -

Les différentes places boursières semblent marquer le pas, ouvrant peut-être la voie à un retour du phénomène de bulle. Les questions sur la valorisation de certaines entreprises, mais aussi la forte hausse de l'immobilier britannique pourraient en être le signe.

La Bourse de Paris butte depuis quelques séances sur la barre des 4.500 points, alors qu'à Wall Street, les marchés américains cherchent un nouveau souffle. Les opérateurs sont-ils en train de se préparer à un "retournement" de cycle, comme si des éléments de bulles commençaient à poindre dans certains domaines?

Il y a d'abord ce retour en puissance phénoménal des fusions acquisitions. D'après les calculs de l'agence Reuters, en près de quatre mois, on a cumulé des acquisitions dont le coût dépasse les 1.000 milliards de dollars. C'est tout simplement du jamais vu depuis 2007.

Et ça n'est sans doute pas fini: d'autres opérations dans la pharmacie notamment sont en gestation. Au delà du symbole du chiffre -1000 milliards- la question est de savoir si l'on est pas passé d'un extrême à l'autre en quelques mois.

Le Nasdaq chahuté

Même agitation aussi, en Bourse. Sur le Nasdaq notamment, chahuté depuis quelques semaines avec des interrogations sur la valorisation de nombreuses sociétés internet ou de biotechnologies. Les valorisations rapportées aux bénéfices n'ont le plus souvent rien de comparable avec la folie du début des années 2000, mais certaines ont pour autant sérieusement dévissé ces dernières semaines.

Autre phénomène qui inquiète: La remontée très rapide du marché de l'immobilier en Grande-Bretagne. Les prix n'ont pas encore rejoint ceux d'avant-crise. Mais c'est une bulle du même ordre qui avait éclaté il y a quelques années et grandement participé à la récession qui s'en était suivie Outre-Manche.

Guillaume Paul