BFM Business

BNP Paribas: les agences de notations sereines

Les agences Fitch et Moody's maintiennent la note de la BNP, en dépit de l'amende record qu'elle s'est vue infliger.

Les agences Fitch et Moody's maintiennent la note de la BNP, en dépit de l'amende record qu'elle s'est vue infliger. - -

Fitch et Moody's ont toutes deux indiqué, au lendemain de l'annonce d'une amende de plus de 8 milliards de dollars de BNP Paribas, que la note de la banque française n'en serait pas affectée.

BNP Paribas répète à qui veut l'entendre, ce 1er juillet, qu'elle a les reins assez solide pour encaisser l'amende de 8 milliards de dollars qu'elle vient de se voir infliger par les autorités américaines. Les agences de notation sont visiblement du même avis: Moody's et Fitch, deux des trois les plus reconnues, ont annoncé ce mardi qu'elles confirmaient la note de la grande banque française.

Les sanctions record infligées à la BNP aux Etats-Unis pour violation d'embargo n'auront donc pas d'impact sur sa notation de crédit: "A1" chez Moody's, et "A+" chez Fitch Ratings. Ces deux notes, équivalentes, signifient que la solvabilité de la banque est de qualité moyenne supérieure.

Moody's a souligné la solidité du modèle économique de BNP. L'agence américaine a même considéré que, une fois la charge de l'amende absorbée, et après le versement d'un dividende similaire à celui de 2013, son niveau de capitalisation et ses ratios réglementaires seront similaires à ceux de ses concurrentes.

Une perspective abaissée

Même son de cloche chez Fitch, selon qui "la capacité de BNP Paribas à absorber son amende (de 6,6 milliards d'euros, ndlr) témoigne de la robustesse de ses diverses activités pour générer des revenus".

Quant à l'interdiction faite à BNP de compenser ses opérations en dollars sur les transactions de gaz et de pétrole pendant un an, son impact sera limité sur sa solvabilité et ne devrait pas poser de problèmes de financement et de liquidités, estime Moody's.

L'agence émet toutefois des réserves sur l'avenir: elle a abaissé la perspective assortie à la note de la banque de stable à négative. Elle entrevoit en effet que les sanctions et la reconnaissance de culpabilité pouvaient avoir un impact sur la réputation de la banque, et potentiellement lui faire perdre des clients.

N.G. avec agences