BFM Business

Bankia, la banque plombée par l'économie réelle

Bankia a perdu plus de 19 milliards d'euros en 2012

Bankia a perdu plus de 19 milliards d'euros en 2012 - -

La quatrième banque espagnole a encore perdu 19 milliards d’euros en 2012, selon ses résultats publiés ce jeudi 28 février. Des pertes qui sont, pour l’essentiel, dues à l’immobilier.

Bankia, la quatrième banque espagnole, a publié ses résultats, ce jeudi 28 février. L'établissement a perdu 19 milliards d'euros en 2012. Des pertes qui sont liées uniquement à des investissements dans l'économie réelle.

Bankia est, en effet, l'exemple type des dégâts que peut provoquer une banque traditionnelle. L’établissement est né, en 2010, de la fusion de sept caisses d'épargne espagnoles, des banques de taille moyenne, concentrées presque exclusivement sur leur marché national, sans activité de marché.

Leur problème vient de l'immobilier. Ces banques ont investi massivement pour soutenir la construction. Quand la bulle éclate en 2008, toutes ces caisses d'épargne se sont retrouvées avec des dizaines de milliards d'euros d'actifs dégradés.

27 milliards d'euros de provisions dues à l'immobilier

En 2012, Bankia a encore dû passer près de 27 milliards d'euros de provisions à cause de son exposition à l'immobilier. La banque n'a été sauvée, que grâce aux aides publiques et à la recapitalisation des pays de la zone euro.

En Espagne, c'est donc bien l'accumulation des risques, dans de petites banques qui a failli faire vaciller tout le secteur financier.

Caroline Morisseau