BFM Business

Alain Griset donne rendez-vous aux restaurateurs le 30 août pour mesurer les effets du pass sanitaire

Alain Griset, le ministre des petites et moyennes entreprises, a rappelé ce lundi que le pass sanitaire est la seule solution pour maintenir les restaurants ouverts. Il donne rendez-vous aux professionnels le 30 août pour faire le point.

Le pass sanitaire est entré en vigueur ce lundi dans les bars et les restaurants. Depuis plusieurs jours, les professionnels du secteur s'inquiètent. Certains déplorent notamment avoir dû embaucher de nouveaux salariés, dans un secteur qui peine à recruter, pour assurer le contrôle des pass.

"Dans la plupart des restaurants, les équipes en place pourront très facilement assurer cette responsabilité. Le contrôle du pass ne demande que quelques secondes, je ne pense pas que cela puisse mettre en danger le fonctionnement de l'établissement", tempère Alain Griset, ministre chargé des petites et moyennes entreprises, interrogé par BFMTV ce lundi.

Rendez-vous le 30 août

L'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) estime que cette mesure aura un impact sur le chiffre d'affaires des établissements. Selon l'Umih, les embauches supplémentaires, combinées à la baisse supposée de fréquentation et aux menaces auxquels les restaurateurs s'exposent, en ligne comme en physique, justifient le prolongement des aides.

"La période entre aujourd'hui et le 30 août nous permettra d'évaluer la perte de chiffre d'affaires. Le 30 août, nous avons dit avec Bruno Le Maire que nous allions recevoir l'ensemble des professionnels pour faire le point financier avec eux et prendre les décisions nécessaires pour les accompagner", affirme le ministre Alain Griset qui affirme: "nous allons être à leur écoute".

Il l'assure, "l'engagement du gouvernement est d'être aux côtés des restaurateurs sur le plan financier et sur le plan opérationnel". Alain Griset rappelle que l'Etat a continué d'accompagner en juin, juillet et en août les établissements qui ont perdu du chiffre d'affaires.

"L'objectif pour l'instant, c'est la réussite de ce pass. Pour tous les restaurateurs, cette réussite signifie qu'ils continuent à exercer leur métier. Leur demande était de pouvoir ouvrir, aujourd'hui c'est le cas parce qu'il y a le pass", conclut le ministre.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech