BFM Business

Air France va absorber sa compagnie à coûts réduits Joon

-

- - JOEL SAGET / AFP

Ben Smith n'avait jamais compris son positionnement. Après seulement 13 mois d'existence, Joon est condamnée à disparaître. Ses personnels et ses avions vont intégrer la maison-mère Air France.

La compagnie aérienne à coûts réduits Joon, créée il y a un peu plus d'un an, sera intégrée à Air France, sa maison mère, avec ses 600 hôtesses et stewards et ses avions, a annoncé jeudi la direction d'Air France dans un communiqué. "La multiplicité des marques a créé de la complexité et a malheureusement affaibli la puissance de la marque Air France", explique la compagnie. Elle précise avoir "décidé de lancer un projet portant sur l'avenir de la marque Joon et l'intégration des salariés et des avions de Joon au sein d'Air France".

Positionnement trop flou

La fusion aura lieu "si possible au début de la saison d'été, le 1er avril", a indiqué à l'AFP Flora Arrighi du syndicat Unac. Le personnel navigant commercial (PNC) sera intégré "au sein des effectifs d'Air France, sous contrat Air France", a-t-elle précisé. Le coût des hôtesses et stewards chez Joon est inférieur d'environ 40% à celui de la même catégorie de personnel chez Air France. Joon avait débuté ses opérations le 1er décembre 2017. 

Cette filiale d'Air France avait été créée par l'ancien PDG du groupe Jean-Marc Janaillac avec pour mission de reconquérir les lignes confisquées à sa maison mère par ses concurrents du Golfe ou low-cost, dans un esprit d'innovation (personnel de bord en baskets, tablettes tactiles pour le divertissement, offre de restauration bio etc.) et à des coûts réduits en visant particulièrement une clientèle "millenial". Elle n'a finalement apparemment pas rencontré son public.

En route vers le premium

"La marque a dès le début été difficilement comprise par les clients, par les salariés, par les marchés, par les investisseurs", a expliqué jeudi la direction du groupe. Le nouveau patron, Benjamin Smith, lui-même semble avoir eu du mal à comprendre la stratégie puisqu'à son arrivée en septebmre, il aurait demandé à ses équipes à propos de Joon "c'est quoi ce truc?"

Avec cette décision symbolique, le projet de Ben Smith commence à se dessiner. Air France veut capitaliser sur sa marque et faire revenir les clients haut de gamme. D'ailleurs, l'aménagement intérieur des avions de la compagnie va être repensé. Le nombre de siège va être augmenté en Première, en business et en premium economy. Et là aussi, ben Smith entend apporter de la lisibilité dans les offres.

La rédaction avec AFP