BFM Business

Tout le monde passe à la fiche de paie simplifiée

VIDÉO - Après les entreprises de plus de 300 salariés, c'est au tour des TPE et PME de passer à la fiche de paie simplifiée au 1er janvier. Tour d'horizon des changements.

La plupart des salariés se contentent de regarder la ligne où figure le montant qui a été viré sur leur compte en banque. Il est pourtant utile de jeter un œil à son bulletin de salaire, notamment pour vérifier s'il y a des erreurs… Mais son déchiffrage n'a rien d'évident, au vu du jargon employé et du nombre de lignes inscrites.

À compter de ce 1er janvier, il y a du changement : tous les salariés vont recevoir un modèle de fiche de paye simplifiée. La mesure, déjà entrée en vigueur l'année dernière pour les entreprises de plus de 300 salariés, est désormais obligatoire pour toutes les entreprises, quels que soient leurs effectifs.

L'effet le plus manifeste de cette réforme: la fiche de paie est beaucoup plus courte puisque le nombre de lignes est divisé par deux. Par exemple, l'organisme auquel l'employeur verse les cotisations de sécurité social a disparu.

Les libellés ont également été revus pour être plus compréhensibles. La présentation a aussi été modifiée et elle paraît nettement plus logique. Elle se découpe désormais en poste de charges (assurance maladie, accidents du travail, assurance retraite, allocations familiales). Une rubrique recense les contributions dues par l'employeur (le versement transport, le forfait social, la taxe d'apprentissage. Ces informations doivent permettre aux salariés d'avoir une meilleure connaissance du coût réel du travail. Et pour les entreprises, la gestion de la paie sera au final facilitée.

Le changement a en tout cas été rapidement apprécié: dans les entreprises qui ont opté pour le système au début de l'année 2017, neuf salariés sur dix se disent satisfaits de la version allégée de leur bulletin de paie, selon un rapport remis au gouvernement deux mois après sa mise en oeuvre. Les modifications qui plaisent le plus sont le "regroupement des cotisations par risques" et "l'affichage du montant total versé par l'employeur".

-
- © Dila- Service public
C.C.