BFM Business

Pourquoi il faut voir la recherche d'un emploi comme un jeu

Il ne faut pas voir la recherche d'un job comme une épreuve mais plutôt comme un jeu où l'on doit suivre des règles, faire des choix tactiques, mais aussi se montrer fair play.

Il ne faut pas voir la recherche d'un job comme une épreuve mais plutôt comme un jeu où l'on doit suivre des règles, faire des choix tactiques, mais aussi se montrer fair play. - Themusingphoto- CC

"Se retrouver sur le marché de l'emploi, c'est en quelque sorte entamer une nouvelle partie: vous posez votre pion sur la case départ, et devez l'avancer peu à peu en fonction de choix tactiques, des adversaires, mais aussi de la chance. Voici toutes les clés pour devenir un as en la matière et décrocher le job convoité.  "

Trouver un emploi est couramment vu comme un parcours du combattant. Tous ceux qui sont passés par là citeront les dizaines (voire les centaines !) de CV envoyés, la galère pour rédiger autant de lettres de motivation, l'angoisse à guetter les retours des recruteurs... Sans compter les petits accrocs à l'ego que provoque chaque refus, qui finissent par entamer la confiance en ses capacités professionnelles.

Mais si vous preniez un peu de recul, et considériez plutôt le marché de l'emploi comme un vaste plateau de jeu? Petits chevaux, jeu de l'oie, Monopoly, l'essentiel est de passer de la case départ à la case d'arrivée, synonyme que vous avez décroché le job de vos rêves. "Si on perd, cela ne veut pas dire que l'on est un mauvais professionnel, mais plutôt que l'on est un mauvais joueur car on n'a pas eu connaissance des règles ou que l'on n'a pas encore joué de nombreuses parties", explique Christel de Foucault, consultante RH, ex-recruteuse, et auteure de "Déjouez les pièges des recruteurs" (Éditions Eyrolles). Voici 6 conseils pour devenir un joueur hors pair:

1- Lire les règles du jeu avant d'entamer la partie

Vous êtes impatient de vous lancer dans ce nouveau défi. Mais tout comme avant d'entamer une partie, il faut vérifier que le jeu est complet et avoir lu la notice. Autrement dit, vous devez vous assurer que votre CV est bien à la page. "Il y a des phénomènes de mode même dans le recrutement. Ainsi, le pavé décrivant les compétences mis en haut du CV n'a plus cours. Il vaut mieux mettre en avant une phrase choc en accroche", conseille Christel de Foucault. De plus, il n'est plus nécessaire de mettre son adresse postale et son téléphone fixe. Un numéro de mobile, une adresse mail, un compte LinkedIn et vous avez en main toutes les cartes pour entamer la partie.

2- Choisir sa tactique de jeu

On peut décider de répondre aux offres, miser sur les candidatures spontanées, faire appel à son réseau, peaufiner sa visibilité sur le net en étant très actif sur les réseaux sociaux. Certes, la plupart des candidats vont faire le choix de mixer un peu toutes ces voies. Mais il faut savoir s'adapter en fonction des cartes que l'on a en main. "Je conseille quand on est un senior ou encore un profil atypique, de laisser tomber les annonces où l'on a très peu de chances d'être pris. Il faut privilégier le réseautage", conseille la consultante. Pour certains secteurs, jouer la carte du décalé et de l'originalité peut s'avérer payant, comme ce jeune à la recherche d'un poste de marketing qui a choisi de remplir sa lettre de motivation de "blablabla".

3- Être certain que la chance va vous sourire un jour

Cette fois, la partie a été écourtée: vous avez fini dans la case prison après l'annonce du refus de votre candidature. Cela ne sert à rien de pleurer comme lorsque vous étiez enfant! Ce n'est qu'un revers temporaire, qui ne remet pas en cause votre professionnalisme. "Le facteur chance ne se maîtrise pas. Certains décrochent un job à la première réponse envoyée. D'autres doivent patienter et envoyer 150 candidatures pour y parvenir", constate Christel de Foucault. Il faut donc relancer les dés pour repartir de plus belle.

4- Multiplier les parties pour améliorer votre jeu

Comment croyez-vous que Garry Kasparov est devenu un maître incontesté des échecs? Il a enchaîné les parties afin d'améliorer sa technique, appris à réagir sans sourciller aux attaques de ses adversaires et même à les anticiper. Tout comme pour votre recherche d'emploi, plus vous multipliez les démarches, plus vous saurez comment orienter votre lettre de motivation, répondre aux questions déstabilisantes du recruteur et adapter votre discours à votre interlocuteur. Dites-vous que même si ce premier entretien n'a pas abouti, c'est un entraînement pour les suivants!

5- Ne pas tricher

Enfant, vous détourniez l'attention des autres joueurs pour pousser un peu plus en avant votre pion ou remettre dans le tas une carte qui ne vous plaisait pas. Pour au final vous mettre tout le monde à dos. Pour la recherche d'emploi, s'inventer des diplômes sur son CV, gonfler les responsabilités en charge dans son ancien poste ou mentir sur la rémunération ne pourra que vous jouer des tours. Le recruteur a de bonnes chances de s'en apercevoir et la confiance sera brisée. Votre candidature sera définitivement mise de côté.

6- Savoir passer son tour

Le lot décroché à l'issue de la partie peut ne pas être à la hauteur de vos espérances. Si le poste est sous-dimensionné, le salaire vraiment trop bas, il faut savoir renoncer à la partie. De même, si vous n'avez pas eu un bon feeling avec la personne qui doit être votre manager, mieux vaut décliner la proposition car vous êtes assurés de traîner des pieds rapidement pour aller au boulot. Et après cette erreur tactique, vous aurez encore plus de mal à vous relancer sur le marché de l'emploi.

Coralie Cathelinais