BFM Business

Pour des chercheurs anglais, un bon chef vaut plus qu'un bon salaire

Pour les chercheurs, quand les salariés jugent que leur supérieur a de bonnes compétences techniques, cela a un impact considérable sur leur bien-être au travail

Pour les chercheurs, quand les salariés jugent que leur supérieur a de bonnes compétences techniques, cela a un impact considérable sur leur bien-être au travail - Plesk- CC

"Le plaisir au travail dépend de multiples critères mais pas forcément ceux que l'on croit. L'intérêt des missions, le temps de trajet ou encore la rémunération pèsent moins que le bonheur de travailler avec un boss compétent, selon des chercheurs."

Le bien-être au travail est un thème à la mode. Pour y parvenir, tout le monde a son idée : suivre des séminaires de team building, permettre la sieste, disposer des plantes au bureau, organiser des pots entre collègues, favoriser le sport au sein de l'entreprise … Mais si le bonheur des salariés et leur implication dans leur travail reposaient tout simplement sur la personnalité de leur chef ? C'est en tout cas la conclusion à laquelle est parvenue une équipe de chercheurs de la City Université de Londres, qui s'est penchée sur la vie de 35.000 salariés anglais et américains sur plusieurs années.

"La qualité de notre vie professionnelle est meilleure si notre directeur est très compétent" affirme Amanda Goodall qui a dirigé l'étude. En fait, cet aspect devance de loin la satisfaction apportée par une bonne rémunération. Ou encore celles de bénéficier de formations, d'avoir des missions passionnantes et d'avoir de faibles trajets entre le domicile et le lieu de travail.

Un chef qui a gravi les échelons a plus de crédibilité

Mais qu'est-ce qu'un chef compétent ? "Nous avons découvert que, chez 1.600 Britanniques, le niveau de satisfaction était plus élevé lorsque les employés étaient dirigés par un supérieur capable de faire leur travail", explique Amanda Goodall. En étudiant les réponses de 27.000 employés américains, les chercheurs ont pu mettre en avant que si les salariés jugent que leur supérieur a de bonnes compétences techniques, cela avait un impact considérable sur leur bien-être au travail.

De plus, un chef qui a gravi les échelons au sein de l'entreprise ou bien qui en est le fondateur augmente aussi sur le niveau de satisfaction, bien plus qu'un manager parachuté à son poste récemment. Cette expérience ainsi acquise lui permet de mieux comprendre la nature du travail à effectuer. "Il sera par exemple plus enclin à établir les conditions de travail adéquates, qui favoriseront la productivité des employés. Il sera également probablement plus à même d’évaluer le travail des employés et de savoir à quel moment une nouvelle formation est nécessaire", détaille la chercheuse.

Cette crédibilité permet de créer un climat de confiance et de reconnaissance mutuelle qui renforce la motivation des salariés. Autre avantage : les dirigeants qui connaissent leur métier sont mieux écoutés par leurs équipes.

C.C.