BFM Business

A la recherche d'un job? Ne relâchez pas vos efforts en fin d'année

En suspendant vos démarches pour trouver un emploi ces deux prochaines semaines vous pourriez laisser passer de belles opportunités. Surtout si vous postulez pour un emploi dans des PME et des start-up.

En ce jour de Noël, vous pensez que tout le monde à la tête aux cadeaux, et à son menu de réveillon, plutôt qu'au recrutement. Vous avez décidé d'arrêter vos démarches pour décrocher un nouvel emploi, avec l'idée de repartir de plus belle en janvier, une fois les fêtes passées. Cette décision pourrait vous coûter le job de vos rêves, car les recruteurs ne suivent pas tous la trêve des confiseurs. C'est particulièrement vrai si vous ciblez vos recherches dans des PME ou des start-up, un secteur qui représente 80% des recrutements actuels.

"Ce genre d'entreprises a un délai de recrutement court. Si elles ont publié une annonce, c'est que leur besoin est urgent", explique Philippe Deljurie, cofondateur de Meteojob. "Si leur business plan prévoit une croissance de 15%, les équipes ont besoin d'être renforcées immédiatement, pas dans 3 mois", ajoute-t-il.

Les candidatures spontanées ont leurs chances

Autre argument pour ne pas relâcher vos efforts: dans ce type de structure, c'est souvent le patron qui supervise les recrutements. En cette période, ses clients ou bien ses fournisseurs sont en vacances, ce qui lui laisse un peu plus de temps libre. Au pire, s'il est lui même en congé, il prendra surement le temps de faire une sélection des meilleurs profils. "Le recrutement peut alors se faire de manière plus informelle, avec un rendez-vous donné en dehors de l'entreprise", mentionne le cofondateur de Meteojob. C'est aussi ce genre de société qu'il faut privilégier pour l'envoi de candidature spontanée.

En revanche, il vaut mieux cesser ses envois de CV si l'on vise un grand groupe et que l'on travaille dans une fonction support. Là, l'activité est vraiment au ralenti, et le recrutement n'est pas une priorité. Souvent le responsable des ressources humaines est en vacances. A son retour, il y a le risque qu'il épluche en priorité les candidatures qui sont sur le dessus de la pile. Mieux vaut donc attendre le mois de janvier, autre temps fort du recrutement.

Coralie Cathelinais