BFM Business

Travail au noir: les redressements ont atteint un niveau record en 2013

La lutte contre le travail au noir a rapporté presque trois fois plus en 2013 qu'en 2008.

La lutte contre le travail au noir a rapporté presque trois fois plus en 2013 qu'en 2008. - -

Les redressements Urssaf pour travail dissimulé ont représenté 291 millions d'euros de cotisation recouvrées l'an passé selon les chiffres de l'Acoss révélés par les Echos ce mardi 27 mai.

La lutte contre le travail dissimulé semble porter ses fruits. Selon les chiffres de l'Acoss, la caisse nationale des Urssaf, cités par les Echos de ce mardi 27 mai, jamais les redressements liés au travail au noir n'ont été aussi lucratifs.

En 2013, les Urssaf ont mené 8.073 opérations de contrôles l'an passé et parmi elles, 80% ont donné lieu à des redressements. Au final, 291 millions d'euros de cotisations ont ainsi été recouvrées, soit 12% de plus qu'en 2012 où ce chiffre avait été 260 millions d'euros.

Ces résultats traduisent l'amélioration constante de la lutte contre la fraude. Par rapport à 2008 (108 millions d'euros), les contrôles ont ainsi rapporté près de trois fois.

Un total de 1,2 milliard de redressements Urssaf

L'Acoss souligne que ces statistiques montrent non pas l'ampleur de la fraude mais celle des contrôles. Ces derniers ont été multipliés en raison notamment d'une meilleure organisation et d'une meilleure coordination avec les autres administrations pour mieux détecter la fraude.

Outre la lutte contre la travail au noir, le total des redressements Urssaf ont atteint l'année dernière 1,2 milliard d'euros de cotisations contre 1,3 milliard en 2012. Ces redressements incluent, en dehors du travail dissimulé, les calculs erronés de cotisations versées par les employeurs.

J.M.