BFM Business

Travail au noir : « il faut savoir être indulgent » affirme Madelin

Invité des Experts, l’ancien ministre est revenu sur une étude de la société Oui Care qui pointe du doigt l’explosion du travail « au gris », qui désigne un emploi en partie dissimulé.

Ménages, garde d’enfants, jardinage… Pour beaucoup de travailleurs, les missions effectuées ne sont pas déclarées. Si le travail au noir reste stable en France, celui « au gris » (qui désigne une partie seulement du travail dissimulée) explose, selon la société Oui Care.

« C’est une bonne nouvelle » glisse, dans un sourire, Alain Madelin. « Je suis volontiers provocateur mais je pense que, quand vous avez des périodes de difficultés économiques où, pour beaucoup, un petit travail complémentaire au noir ou au gris, cela fait partie des petits aménagements de la société. Il faut savoir être indulgent dans certains cas. »