BFM Business

Tout savoir sur la fiche de paie simplifiée testée en 2015

La simplification de la fiche de paie doit faire passer le nombre de lignes à une quinzaine

La simplification de la fiche de paie doit faire passer le nombre de lignes à une quinzaine - BFMTV.com

Une expérimentation, qui a débuté jeudi 1er janvier, doit permettre de simplifier les bulletins de paie, en supprimant notamment la mention des charges patronales. Le but: rendre le document plus lisible pour les salariés.

Si vous avez toujours souhaité mieux comprendre votre fiche de paie,  le gouvernement va tenter d'exercer votre vœu. L'expérimentation visant à simplifier le bulletin de paie a, en effet, débuté depuis jeudi 1er janvier. L'objectif est double: d'abord rendre davantage compréhensible le document pour les quelques 21 millions de salariés concernés par la mesure. Ensuite, cette simplification de la fiche de paie doit permettre aux entreprises de calculer plus facilement les charges qu'elles doivent payer. 

Arriver à une quinzaine de lignes

A l'heure actuelle, un bulletin de paie compte entre 25 et 30 lignes. A terme, la nouvelle fiche doit réduire le nombre de mentions pour arriver à une quinzaine de lignes pas plus. Ainsi, le salarié identifiera plus facilement les informations qui le concernent directement sur le document. 

Les principales simplifications, concernent, dans un premier temps les cotisations sociales. Les cotisations patronales disparaissent et celles payées par les employées sont regroupées en six grands thèmes (Maladie, prévoyance, Apec, vieillesse, retraite complémentaire, etc…) comme l'explique l'Express.fr. Cette première mouture de la fiche de paie simplifiée a été présentée à un panel de Français et de partenaires sociaux qui l'ont ensuite validé, indique Le Figaro. Pour le moment, cette nouvelle fiche de paie est réservée aux entreprises volontaires qui vont ainsi la "tester". 

Réinjecter deux milliards d'euros dans l'économie

Un second train de simplification, qui surviendra courant 2015, va lui s'attaquer aux mentions relatives aux prélèvements salariaux, aux décomptes congé ou encore au droit à formation. In fine, les nouvelles fiches de paie seront rendues obligatoires dans toutes les entreprises à compter du 1er janvier 2016. La mesure doit également permettre d'alléger le coût pour l'employeur. En moyenne, chaque bulletin de paie coûte entre 17,5 et 33 euros aux entreprises, selon les calculs du gouvernement. En allégeant le nombre de lignes sur le bulletin de paie, l'exécutif espère arriver à un coût de douze euros, soit la moyenne européenne. Ce qui permettrait alors de réinjecter deux milliards d'euros dans l'économie.

J.M.