BFM Business

Si vous êtes cadres, c'est vraiment le moment de changer d'employeur

VIDÉO - Cette année, les recrutements devraient être au plus haut, avec des prévisions d'embauches pouvant atteindre 271.000 postes, selon les chiffres de l'Apec. C'est le moment de profiter de ces opportunités qui permettent généralement d'augmenter ses revenus.

2017 avait été une année florissante pour l'emploi des cadres, 2018 s'annonce plus belle encore. C'est donc le moment de préparer son CV pour profiter de cette dynamique afin de faire progresser sa carrière... et son salaire. Selon les données recueillies auprès de 11.000 entreprises, l'Apec estime que les recrutements de cadres pourraient être compris entre 248.000 et 271.000 cette année. Selon la fourchette retenue, cela correspond à une augmentation de 3% à 13% des embauches par rapport à l'année dernière.

Autre indicateur de la confiance solide en l'avenir affichée par les recruteurs : ils sont 12% à avoir l'intention d'augmenter leur effectifs cadres, c'est trois fois plus que l'année dernière. "Une configuration inédite depuis 2007", soit avant la crise, met en perspective l'Apec.

-
- © -

Cette dynamique touche à la fois tous les secteurs et toutes les régions. Dans le détail, le plus gros besoin en recrutement se font dans le secteur des services (entre 180.000 et 196.000 postes de cadres à pourvoir). L'industrie affiche elle aussi une belle vitalité, avec une croissance des recrutements pouvant atteindre 12% (entre 36.100 et 39.500) suivi par le commerce (entre 19.800 et 21.500). Pas de changement au niveau des fonctions les plus recherchées: les métiers liés à l'informatique, la R&D et le commercial vont concentrer près de six embauches sur dix.

Sur le plan géographique, l'Ile-de-France va conserver sa position de leader, avec un recrutement d'un cadre sur deux (entre 116.200 et 126.800 recrutements, soit entre 3% et 13% de hausse). Mais l'Auvergne-Rhône-Alpes va également offrir de nombreuses opportunités (entre 29.000 et 31.800) tout comme l'Occitanie (16.000-17.700). Les entreprises de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur avec des objectifs de recrutement plus modestes (14.670-16.050) affiche tout de même la dynamique la plus forte, avec une progression des offres oscillant entre 6% et 16%. Seules la Bourgogne-Franche Comté et la Normandie pourraient afficher un léger recul.

L'Apec table également sur une croissance pérenne des embauches de cadres sur les années à venir. Si les indicateurs économiques continuent sur leur lancée, la médiane des recrutements pourrait s'élever à 276.330 en 2020.

C.C.