BFM Business

Présidence du Medef: jour décisif pour Laurence Parisot

La présidente sortante du Medef saura ce 28 mars si elle peut se représenter

La présidente sortante du Medef saura ce 28 mars si elle peut se représenter - -

Vote decisif, ce 28 mars, pour le Medef et pour l'avenir de Laurence Parisot : le comité exécutif se prononce sur la reforme des statuts. Si elle est adoptée, la présidente sortante pourrait se représenter l'été prochain. Mais ses chances semblent très minces.

Les 45 membres du comité exécutif du Medef se prononcent, ce jeudi 28 mars, sur une réforme des statuts de l'organisation patronale afin de permettre ou non à la présidente depuis 2005, de se représenter pour un troisième mandat.

Mais la reforme reclamée par Laurence Parisot en pleine année électorale a excédé plus d'un patron. Les puissantes fédérations de la métallurgie, du batiment, ou des télécoms l'ont dejà annoncé : elles voteront non à la modification des statuts

Même son de cloche du coté des Medef territoriaux importants : ceux des regions Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Rhône-Alpes et Ile-de-France en particulier.

De fidèles lieutenants la lâchent aussi : comme Patrick Bernasconi, le négociateur de l'accord sur l'emploi du 11 janvier, pourtant présenté comme son "dauphin designé". 

Bulletin secret

Le scrutin qui s'annonce donc tres serré se déroule à bulletin secret. Pour certains observateurs, cela devrait désavantager Laurence Parisot. Mais pour d'autres au contraire, certains membres du conseil exécutif, pourraient en profiter pour voter oui, contre l'avis de ceux qu'ils representent...

Laurence Parisot pourrait bien être hors course dès aujoud'hui. Si elle parvient pourtant à arracher la majorité du conseil exécutif, il faudra qu'elle obtienne ensuite les 2/3 des 560 voix de la future assemblée générale. Aucune chance de l'avis général.

Delphine Liou