BFM Business

L’UIMM s’oppose à la réforme du Medef

Frédéric Saint-Geours, président de l'UIMM, refuse le changement des statuts du Medef

Frédéric Saint-Geours, président de l'UIMM, refuse le changement des statuts du Medef - -

Comme elle l’avait annoncé, l'Union des industries et métiers de la métallurgie a rejeté, ce jeudi 21 mars, les propositions de changement des statuts du Medef. Ceux-ci permettraient à Laurence Parisot de briguer un troisième mandat.

L’ Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) met des bâtons dans les roues de Laurence Parisot. La plus grande fédération du Medef, comme elle l’avait annoncé, a rejeté, ce jeudi 21 mars, à l'unanimité les propositions de changement des statuts du Medef.

Ces modifications permettraient à Laurence Parisot de se représenter à la tête de l’organisation pour un troisième mandat. Le comité statutaire du Medef, saisi en janvier par Laurence Parisot, avait proposé lundi 18 mars l'introduction de mandats de cinq ans auxquels pourraient se porter candidats les présidents sortants sans limitation du nombre de mandats. cette réforme serait applicable dès la prochaine élection si elle est acceptée.

Les propositions votées à l'unanimité des 7 membres du comité statutaire doivent à présent être votées le 28 mars à la majorité simple par le conseil exécutif du Medef composé de 45 membres avant d'être soumises à une assemblée générale extraordinaire (AGE). Pour que les réformes soient validées, l'AGE doit les voter à une majorité des deux tiers.

Diane Lacaze