BFM Business

Où les expatriés sont-ils les mieux payés? 

Le Qatar offre le meilleur niveau de vie pour les salariés qui s'y expatrient.

Le Qatar offre le meilleur niveau de vie pour les salariés qui s'y expatrient. - Karim Sahib- AFP

C'est au Moyen-Orient que les salariés estiment que leur niveau de vie a le plus progressé depuis qu'ils ont quitté leur pays, selon une étude HSBC. Avec en tête le Qatar où 76% des cadres ont vu leur salaire progresser et 68% perçoivent une prime de logement de la part de leur employeur.

Pourquoi se laisser tenter par l'expatriation? Pour avoir de nouveaux challenges professionnels, pour l'opportunité que cela représente de découvrir une nouvelle culture, mais aussi dans la perspective d'avoir un niveau de vie plus confortable que dans son pays d'origine. Un espoir qui sera plus ou moins comblé selon le pays où l'expatrié va atterrir.

Selon une étude HSBC (1) parue ce 2 décembre, c'est le Moyen-Orient qui offre les meilleures perspectives d'évolution financière pour les cadres, tant dans la progression de leur revenus, que dans leur capacité à épargner et dans la possibilité offerte d'augmenter leur patrimoine immobilier. Ceux qui y gagnent le plus, ce sont les expatriés qui s'installent au Qatar: 76% déclarent percevoir un revenu supérieur depuis leur installation, alors que la moyenne mondiale est de 57%.

Parmi ces Qataris d'adoption, 68% perçoivent une prime de logement versée par leur employeur alors qu'ils ne sont que 33% au niveau mondial. Autant de facteurs qui leur permettent de mettre de côté (75% déclarent épargner davantage) mais aussi d'investir dans l'immobilier (31% ont ainsi acquis une résidence supplémentaire).

Vietnam et Mexique offrent un niveau de vie confortable

L'Asie-Pacifique est également la région du monde qui permet aux expats de vivre confortablement. Mais pour cela, il faut être muté en Chine, à Hong-Kong, en Malaisie ou encore à Singapour. Mais la plus belle progression financière est offerte par le Vietnam, où 67% des expatriés déclarent gagner mieux leur vie qu'avant et 68% épargner davantage.

Pour les entreprises ayant l'intention de se déployer sur le continent américain, il faut espérer pour les finances de leurs collaborateurs qu'elles les enverront au Mexique: 63% des nouveaux arrivants déclarent dépenser moins au quotidien et 57% ont vu leurs revenus augmenter. Ce qui permet à 52% de ces salariés d'épargner davantage, à 36% de s'offrir des vacances plus onéreuses et 21% d'acquérir une résidence secondaire.

La France offre une faible attractivité financière

Quant à l'Europe, ce sont les mutations en Suisse et République Tchèque qui rapportent le plus avec respectivement 65% et 60% des expatriés qui y touchent un meilleur salaire, et 60% ont grimpé dans leur épargne. Qu'en est-il de la France ? Espérons que c'est l'art de vivre à la française qui motivera principalement leur installation, car les expatriés ne peuvent pas espérer y faire une culbute financière. Seuls 41% déclarent avoir des revenus supérieurs dans leur nouveau pays, c'est tout juste mieux que l'Irlande (39%) et l'Italie( 34%).

(1) L'étude HSBC a été réalisée à partir d'un questionnaire auquel 21.950 expatriés, vivant dans 198 pays, ont répondu. Seuls 39 pays ont été sélectionnés dans ce classement.

C.C.