BFM Business

Voici les pays où les expatriés sont les plus heureux

Le quartier financier de Singapour. 30% des expatriés dans la cité-Etat travail dans le secteur de la Finance.

Le quartier financier de Singapour. 30% des expatriés dans la cité-Etat travail dans le secteur de la Finance. - Roslan Rahmani - AFP

HSBC a publié ce mercredi 23 septembre son classement des pays les plus plébiscités par les expatriés. Singapour monte sur la première marche du podium devant la Nouvelle-Zélande et la Suède.

Si vous deviez vous expatrier quel pays choisiriez-vous? Pour vous aider à choisir vous pouvez toujours vous fier au classement HSBC (*) dont la dernière version a été publiée ce mercredi 23 septembre. La banque sino-britannique a établi son palmarès en interrogeant plus de 20.000 expatriés à travers le monde. Qui ressort premier? Singapour.

La cité-état détrône en effet la Suisse, qui était encore première l'an dernier. HSBC a retenu trois critères principaux pour construire son classement à savoir les opportunités économiques qu'offre une destination, l'expérience personnelle qu'elle permet, et le cadre familial qu'elle procure.

Le succès de Singapour

Singapour réussit l'exploit de monter sur le podium de chacun de ces trois critères, se classant à la deuxième place pour l'économie, et à la troisième pour les deux autres aspects. HSBC explique que la cité-Etat "attire les expatriés qui recherchent des nouvelles compétences et des salaires plus élevés". Ainsi près de 60% des personnes interrogées expliquent que Singapour leur permet de faire avancer leur carrière.

Par ailleurs, bien que le coût de la vie y soit élevé, la banque explique qu'un expatrié gagne en moyenne 159.000 dollars par an, soit 50% de plus que le salaire moyen local (104.000 dollars). Si bien que "les deux-tiers des expatriés jouissent d'un niveau de vie qui est meilleur que dans leur pays d'origine", explique HSBC.

Au-delà des aspects financiers, les expatriés apprécient les activités que proposent cette destination, parmi lesquels les sports nautiques ou d'équipe, comme le rugby. 55% des expatriés font ainsi plus de sport depuis qu'ils vivent à Singapour. Enfin, les deux tiers des personnes interrogées affirment que le bien-être de leurs enfants a progressé.

L'expérience de la Nouvelle-Zélande

Derrière Singapour, le podium est complété par la Nouvelle-Zélande et la Suède. Pour ce qui est de la Nouvelle-Zélande, sa deuxième place doit surtout au fait que les expatriés considèrent leur temps passé dans le pays de l'Océan Pacifique comme une forte expérience humaine. Les expatriés apprécient la "culture Kiwi" du pays et de sa nature qui incite à pratiquer le sport. La Nouvelle-Zélande se classe par ailleurs 2e sur le critère familial. A l'inverse, la Nouvelle-Zélande n'obtient que le 16e rang sur l'aspect économique.

Pour ce qui est de la Suède, le premier pays européen au classement est considéré comme la meilleure destination pour faire profiter sa famille, et offre également des opportunités économiques intéressantes (le pays se classe 6e sur ce critère).

Derrière ce trio de tête, on retrouve Bahreïn en 4e position suivi de l'Allemagne. Le Canada, l'Australie, Taïwan, les Emirats arabes unis et la Suisse achèvent de compléter ce top 10.

La France seulement 29e

La France, elle, ne pointe qu'au 29e rang de ce classement. Typiquement l'art de vivre à la française séduit encore les expatriés puisque l'Hexagone pointe au 14e rang des pays sur le critère de l'expérience personnelle. Il fait même encore mieux (13e) pour la famille, avec des expatriés qui louent le système scolaire public ainsi que la sécurité sociale. Mais le talon d'Achille de la France reste l'économie où elle ne figure qu'au 32ème rang. Seulement 28% des personnes interrogées déclarent ainsi "avoir confiance" dans l'économie tricolore. Pire elles sont moins de 1 sur 5 (17%) à considérer qu'un séjour dans notre pays peut-être un "boost" pour leur carrière.

A noter par ailleurs, que la Suisse ne pointe qu'au 10e rang alors que le pays helvétique se classe numéro 1 sur le critère économique. Ce qui s'explique aisément par le fait que peu d'expatriés, au –delà de l'aspect purement matériel- considèrent un séjour en Suisse comme une expérience personnellement enrichissante (26e sur ce critère). De plus, les expatriés sont très nombreux (95%) à considérer que le coût de l'école pour leurs enfants est au moins égal, si ce n'est plus cher, que dans leur pays d'origine.

(*) L'étude s'est basée sur un sondage mené auprès de 21.950 expatriés interrogés en ligne par YouGov en mars, avril, et mai derniers

Le Top 10

1.Singapour

2.La Nouvelle-Zélande

3.La Suède

4.Barhein

5. L'Allemagne

6. Le Canada

7.L'Australie

8. Taïwan

9. Les Emirats arabes unis

10. La Suisse

J.M.