BFM Business

Nombre d'emplois vacants record en France: bonne ou mauvaise nouvelle?

Un panneau Pôle emploi (illustration).

Un panneau Pôle emploi (illustration). - AFP

Alors que le taux de chômage poursuit sa baisse en France, le nombre d'emplois vacants continue de progresser. Décryptage de ce phénomène par Nicolas Doze, éditorialiste chez BFM Business.

Il n'y a jamais eu autant d'emplois vacants en France, tout du moins depuis la création de cet indicateur en 2003. Au deuxième trimestre, on dénombrait ainsi 202.972 postes non pourvus*, selon une récente étude du ministère du Travail. Si on compare ce chiffre au nombre total d'emplois actuellement occupés et à pouvoir, ce qu'on appelle le taux d’emplois vacants est ainsi deux fois plus élevé qu'en 2008, juste avant la crise. Il s'élevait au dernier trimestre à 1,39%, contre 0,7% au premier trimestre 2008. 

Pour Nicolas Doze, éditorialiste économique sur BFM Business, "c'est clairement une bonne nouvelle". "Car on a deux courbes qui se croisent : la courbe du chômage qui baisse en France" et celle des emplois vacants qui grimpe. A 8,5%, le taux de chômage reste élevé en France par rapport aux autres pays européens. Mais il est au plus bas depuis 10 ans. 

Un système productif pas assez efficace

Concernant le taux d'emplois vacants, "cette photographie du ministère du Travail n'est pas du tout une photographie de l'état des embauches et de la difficulté à recruter", précise Nicolas Doze. "Mais il est clair que quand vous avez un nombre record d'emplois vacants, vous pouvez considérer que ça confirme cette tendance de tous les chefs d'entreprise qui témoignent d'un problème de recrutement", analyse-t-il. "Aujourd'hui, c'est le premier frein de l'économie française". 

Ces données interrogent aussi sur l'inadéquation potentielle entre la formation des chômeurs et les postes à pourvoir. "Le problème central de l'économie française n'est pas un problème de demande. Ce n'est pas un problème de consommation", juge Nicolas Doze. "Mais c'est bien un problème d'offre, un problème de production, un problème d'efficacité du système productif", conclut l'éditorialiste. 

*"Les emplois dits "vacants", ou "postes à pourvoir", sont des postes libres (nouvellement créés ou inoccupés) ou encore occupés et sur le point de se libérer, pour lesquels des démarches actives sont entreprises pour trouver, à l’extérieur de l’établissement, le candidat convenable dans l’immédiat ou dans un avenir proche", précise le ministère du Travail. L'enquête porte sur les entreprises de 10 salariés et plus.

Gaëlle Ohan-Tchelebian